En  Afrique, les comédies électorales  sont encore plus cocasses que les pitreries de Bokassa et d’Amin Dadda. On y meurt de rire au sens littéral du terme puisque hélas, les larmes de sang y submergent au moindre mouvement de foule celles, de joie. Les dernières présidentielles guinéennes en sont un exemple  édifiant en dépit du parti-pris de ceux-ci et de la fabulation de ceux-là.

Mais peut-on parler de mascarade quand le match est truqué d’avance, le score affiché avant l’ouverture du stade et le nom du vainqueur connu avec ou sans bulletin de vote ? Non, il n’y a eu ni problèmes techniques ni irrégularités dans cette élection. Tout a été programmé dans le moindre détail et avec un cynisme à faire frissonner la dépouille de Machiavel. Dès 2014, les ministres, les préfets, les sous-préfets ont reçu l’ordre de faire passer Alpha Condé coûte que coûte et dès le premier tour. Ils savaient, les pauvres que leur carrière dépendrait non pas de leur compétence mais du zèle qu’ils mettraient à s’y exécuter.

Monsieur Alpha Condé était « si sûr de sa victoire » qu’en violation de la loi, il a catégoriquement refusé que les élections municipales se passent avant les présidentielles. Normal, des délégués désignés par le pourvoir sont bien plus accommodants que des énergumènes bénéficiant de la légitimité des urnes ! Il était « si sûr de sa victoire », ce chouchou de la Françafrique, qu’il s’est opposé à l’assainissement de la liste électorale pourtant manifestement truffée d’erreurs et de malversations. Il a fait distribuer les cartes du même nom en fonction des bureaux de vote. Le taux de participation le prouve : plus de 90% dans les fiefs qui lui sont favorables, parfois moins de 40% ailleurs. Dans certains cas, à peine dix électeurs pouvaient effectivement voter.

Mais tout cela ne pouvait suffire tant la tâche s’avérait ardue au vu du bilan morose de son quinquennat. Pour que le tour fût joué, il fallait aussi distribuer des pots de vin, bourrer les urnes et surtout virer les petits curieux de l’opposition des bureaux de vote les plus sensibles. Bref, rien de nouveau dans le paysage politique africain malgré le discours de La Baule et les conférences nationales, malgré les nombreux martyrs de Conakry, de Ouagadougou et d’ailleurs ! Les élections d’aujourd’hui ont la même couleur et la même odeur qu’au temps de Mobutu, de Sékou et d’Eyadema. Les mêmes méthodes : l’ethno-stratégie et la fraude ! Le même discours : les fausses promesses et la calomnie ! Le même stupéfiant résultat : des scores à la soviétique.

A l’heure où nous écrivons ces lignes, les médias prévoient déjà un triomphe avoisinant les 60%. Ce qui serait tout simplement ridicule si l’on n’était en Afrique où justement le ridicule -dans les allées du pouvoir tout au moins- est si naturel qu’il tue dix fois plus que les épidémies.

Tout le monde (que l’on soit citoyen ou diplomate, journaliste ou politologue) sait que la configuration actuelle de l’électorat guinéen ne permet à personne (fût-il Alpha Condé ou Cellou Dalein Diallo !) de l’emporter régulièrement au premier tour. Nous sommes en 2015 ! Pinochet est mort ! Le mur de Belin est tombé ! Pol-Pot n’est plus ! Les systèmes politiques du monde entier convergent vers la démocratie, c’’st-à-dire vers la relativité du pouvoir ! Aujourd’hui, une élection au premier tour est forcément suspecte et celle à 60%, simplement abjecte !

Il faut être vraiment  cinglé pour imaginer le contraire ! Je ne sais pas si Alpha Condé est cinglé mais il est manifeste que comme tous les enfants gâtés, il n’a aucun sens des réalités. Oui, Alpha Condé est un enfant gâté ! Il est convaincu, le bougre, qu’il peut tout se permettre puisqu’il a l’armée avec lui, la Ceni et la Cour Suprême sous ses ordres, et cette funeste communauté internationale à ses petits soins. Il peut brûler le pays, falsifier la mémoire, démanteler les ethnies et même brûler le pays. Il sait qu’il a plein de chefs d’Etat véreux, de diplomates galeux et de journalistes lèchent-culs pour le couvrir et changer ses plus belles conneries en miracles de Lourdes.

Cette imposture électorale ne découragera personne, elle ne remettra pas en cause notre unité nationale multiséculaire et notre sens renommé de l’histoire. Alpha Condé et sa mafia internationale n’aiment ni les Malinkés ni les Peuls, ni les Soussous, ni les Guerzés, ni les Tomas ni les Kissis etc. C’est notre bauxite qu’ils convoitent. C’est notre mort collective qui les intéresse.

Non, mes chers compatriotes, ce jour n’est pas un jour de deuil. C’est le  matin d’un soleil nouveau où conscients du terrible danger qui nous guette, et des monumentales erreurs du passés, tous les Guinéens sont déterminés à changer leur sort dans l’unité et dans la paix autant que cette noble idée animera le camp adverse.

Beaucoup d’entre nous aurons malheureusement tendance à mettre cette simili-défaite sur le dos de l’opposition. Ces serait commettre une grave erreur. Partout où nos opposants se sont déplacés pour faire campagne, il n y a eu ni guerre ethnique ni chien écrasé. Au contraire à Nzérékoré comme à Conakry, c’est Alpha Condé soutenu par la mafia internationale qui a orchestré les violences. Par chance, l’histoire, aujourd’hui est filmée et tôt ou tard, tout cela sera enregistré dans la mémoire de nos descendants.

Je dois le reconnaître, notre opposition n’est pas idéale. Elle a un défaut, un gros défaut : elle est trop légaliste, trop démocrate dans un pays où ces notions passent pour des billevesées dans le camp présidentiel.

Oh, j’allais oublier, elle a un défaut encore plus grave à mon goût : elle croit trop en la communauté internationale, cette mafia sicilienne qui aide Alpha Condé à affûter le couteau acheté pour lui couper la gorge.

La Guinée est une République libre et indépendante. Elle ne sera jamais la salle de bain ni des puissances nucléaires ni des douteuses officines de New-York, d’ Haarlem ou d’Addis-Abeba.

Chers frères opposants, fermez la porte à cette saloperie d’internationale bureaucratique, tournez-vous vers votre peuple. Il n’existe pas d’autre solution quand on se trouve en face de gens sans vergogne, qui ne respectent rien : ni la loi ni la vie humaine, rien que leurs sordides intérêts.

C’est ce qu’a fait De Gaulle devant les nazis. C’est ce qu’a fait l’Algérie devant le colonisateur français. C’est ce qu’a fait la Tunisie devant Ben- Ali. C’est  ce qu’a fait le Burkina devant Compaoré.

Tierno Monénembo

NB: Un autre écrivain Guinéen répond sur ce lien ci-dessous

http://actuconakry.com/de-thierno-monenembo-a-thierno-monnayable-decrivain-a-ecri-vin/

Commentaires

22 COMMENTAIRES

  1. Oups!oups! Mon intellectuel guinéen préféré est vraiment fâché. Mais mon grand, pour parler comme les jeunes de conakry,calmes toi yandis!calmons nous et aidons Alpha à préparer une relève à la tête du pays.Mais cette fois ci il faut que ce soit quelqu un qui ne sache pas c est quoi en réalité bokassa,pol pot ,Mobutu et que sais je encore.!bref un de vos fils guinéen quoi, conakry khoui , qui sache où va le monde pas d ou il vient, wo Kha génération quoi, en sommes un qui connaît bill Gates et tout ce qui va avec ses réalisations. Wo Kha génération de Koko lala ou avant, de colonisés, vous nous fatiguez.Arrêtez vos gueguerres de café parisien et laissez nous la place pour 2020. Mon grand excuses moi pour tout ce qui ne sera pas bien dit pour un français et pour le manque de respect pour un africain. En tout cas n arrêtez pas d aimer la Guinée et n oubliez pas de faire les passeports biométriques guinéens pour vos enfants guinéens j espère. Doyen c est ça la vérité. Vous nous saoulez. Laissez la place aux quadragénaires. Il fait froid aujourd’hui go.couvrez vous . Bye.

  2. Arrêter de dire dû m’importe quoi c’est vous qui vouliez bruler la guinée on n’attend jamais les bienfaits du président Alpha Condé et pourtant tout est visible sauf pour des personnes qui sont aveuglées comme vous… Laisse lui faire son deuxième mandat en paix et aller voir ailleurs. Vivre le président Alpha Conde vivre mon pays la Guinée et que la paix règne. Amen

  3. Attention, ce n’est pas l’intellectuel qui parle mais le grand militant de l’ufdg déçu et tout retourné. Lui qui voulait le poste de ministre de la culture (voilà pourquoi il a été vu auprès de cellou et non de Sidya), l’ethno camouflé en plumard, Camara laye a dû certainement se retourné dans sa tombe. Comme toujours, à l’image du djallonké qui se prend pour un peule, la plume au service de l’ethnie.
    Décidement, la grandeur, ce n’est point la taille mais l’esprit.
    C’est dommage pour ce gus

  4. Oui mon cher Thierno. Vous devez bien le savoir maintenant qu’en Guinée l’honnêteté intellectuelle est un crime. La soif de la vérité est un crime. La sincérité est crime et d’ailleurs n’oubliez pas que la liberté en général et de la pensée est un crime. Que puise dire? Je partage votre pensée et d’admire votre honnêteté.
    Quand aux autres commentaires j’ai l’impression qu’il ne sont autre qu’es des ‘intellectuels ‘ de Facebook

    Courage et continuez à nous inspirer.

  5. On n’attend que vous soyez sur le terrain, c’est pas dans votre paisible maison en France que vos critiques changeront la GUINEE. Venez vous battre sur le terrain.
    Vous insulter la communauté internationale et pourtant ça fait belle lurette que vous vivez plus en Afrique. Ça fait pres de 40 ans que vous vivez hors de la GUINEE, il est enfin temps que vous rentrez chez vous.
    Je vous conseille vivement de continuer à écrire vos livres, vos propos seront plus intéressant dans ce contexte .

  6. Déçu simplement de tout ça.mais bon Thierno monenembo doit être Guinéen tout court,un bagage intellectuel au service de la guinee et non au service d une classe donnée.que Dieu aide la guinee et les guinéens

  7. Le problème de la Guinée est un probleme ethnique à la différence de ce qui s’est passé au Burkina et en Tunisie. Je demande à mes frères guinéens de se juger sur la base de ce qu’ils apportent et peuvent apporter à la construction de leur pays et non se juger sur des bases ethniques. La guinée est un beau et riche pays doté de nombreux atouts mais si les guinéens ne se départissent pas de l’ethnicisme, la cohésion nationale prendra un coup et le developpement tardera à venir. Je suis burkinabé mais je suis régulièrement l’actualité politique en Guinée.

  8. Lui il se bat contre l’oppression coloniale. Il défend l’afrique noire dans sa totalité. C’est un emblème pour toute l’Afrique. Il ne prend jamais une arme contre un africain. D’ailleurs même ces boundoun(blancs) lui rend hommage.

  9. Cet homme n’est pas à sa première déclaration de telle nature! G lavais dit à mn professeur de français au lycée eje continuerai à le dire sans cesse. Thierno est plusqu’un romancier qui fascine le lecteur par le verbe,le ton , les mots qu’un théoricien scitifique qui laisse la raisn lui dicter la cnduite à tenir. Alors tt c kil dit n’est que du vent puisque guidé par sa préoccupation qu’il veut imposer sur les faits au lieu de les décrire tels qu’ils snt. 40 ans de cynisme et pessimisme valent le prix d c kil dit. D’ailleurs il confirme l’un des propos du feu Sekou Touré père d notre indépendance, auquel il était farouchement opposé, qui disait g cite: un peulh ne pense qu’à un peulh quelqu’en l soit les circonstances. G t’ai lu g cnnais tn intention.

  10. Monsieur Monenembo bientot ,tu oubliras ta mission d’ecrivain. au profile de l’ethnocrtie intellectuelle. Personne ne veut la guerre en GUINEE. si c’est pas vous les petits porteurs de sac des sois disant opposant.

  11. Fraude annoncée !!!!

    Avant même la victoire annoncée d Alpha Condé par la CENI! L opposition criait déjà à la fraude ! De qui cette opposition se moque-t-elle? Depuis 2010 elle savait qu une élection devait se préparer pour l’année 2015 qu’a-t-elle fait pour éviter cette soi-disante fraude? Rien! Elle a envoyé des pions politique dans cette CENI au-lieu d y envoyer des technocrates! Prenons par exemple le Gaoul là en lisant son CV je m était rendu compte qu il avait toutes les compétences pour y œuvrer positivement. Mais non L UFDG et lui préféraient le voir à
    l assemblée à rien foutre! Donc une destiné nationale se traduit uniquement par un fauteuil à l assemblée? Je vais vous révéler une chose une soi-disante fraude annoncée est décelable car elle est systématique! Des gens comme l Honorable Gaoul ont les compétences pour implanter des systèmes de veille de fraudes pourquoi ne l a t il pas fait ? Bref a t il eu fraude ? Oui ! Cette fraude entache t elle significativement la volonté du peuple? Non , car avec une analyse numérique il est possible de déceler une fraude significative et systématique. Jusqu’à présent l opposition n a jamais voulu démontrer qu il y avait fraude systématique et significative. Pour la simple raison qu elle aurait par cette voie là même démontré le contraire. In fine chèrs leader de l opposition vous avez tous fait des études universitaires ou l analyse numérique faisait partie de votre programme ! Donc ressortez vos cahiers révisez et ensuite organisez un colloque avec des mathématiciens et sociologues pour prouver cette fraude systématique et significative. Si non alors veuillez respecter la volonté du peuple!!!!!!

    Vive la Guinée !!!!!!!

  12. L’ON NE PEUT CACHER LA LUMIÈRE DU SOLEIL, AVEC LA MAIN, L’AVENIR NOUS EN DIRA!
    IL EST IMPORTANT POUR NOUS DE LA NOUVELLE GÉNÉRATION, QU’EN TANT QUE CROYANT, D’ÊTRE PERSUADE QUE LE MENSONGE NE TRIOMPHERA PAS ÉTERNELLEMENT SUR LA VÉRITÉ!
    QU’ALLAH LE TOUT PUISSANT SAUVE LA GUINÉE EN PARTICULIER ET TOUTE L’HUMANITÉ EN GÉNÉRAL!

  13. Quoi qu’on fasse la Guinée évoluera mais pas comme certains le pense. Moi personnellement je pense que le problème des guineens n’est pas ethnique mais plutôt un problème de conscience et de formation c’est pourquoi nous voulons une chose et son contraire, c’est à dire nous voulons le changement alors qu’on est pas prêt à changer.

  14. Chers ami de la mouvance, on ne peut pas prétendre etre democrate et ne pas vouloir accepter les critiques, certes le prof. Alpha condé a gagné mais une chose reste claire c la plus mauve et médiocre élection jamais organisée en guinée, morale et conscience collective nous oblige à le reconnaitre, car pour des générations futures et pour le respect de notre nation à l’étranger ils faut qu’on apprenne à gagner légitimement comme en 2010 au second tour ou l’opposition avait vu sa defaite et avait si tôt reconnu celle-ci; c’est cette démocratie dont ns avons besoin en Guinée, pas de celui qui dit si dessus que le chien aboie la caravane passe; le pouvoir change de main donc battons nous tous pour des élections qui nous honorent et pour le meilleurs lendemain démocratique de la Guinée.

  15. Les gens interpretent tres mal les choses, des qu’on parles de ce que l’on pense, on regarde automatiquement ton identite’ pour te qualifier de mauvais. monenembo a ete tres claire, il a juste relater les fais qui se sont deroules pendant le scrutin. Hors nous sommes persuades q‘en democratie, aucun leader politique ne peut gagner une election presidentielle des le premier tour. Soyons des clairvoyants !!!! Vive la guinee, vive la paix et l’unite nationnale,

  16. Absurde monsieur. je suis pas peulh. Mais je suis conscient que le peul est loin d’être ethno. C’est un être qui ne connaît que ses intérêts. Il peut cohabiter avec tout le monde tant que ceux-ci ne sont pas menacés. Pour preuve ils sont à la base de la plupart des dérives causées par les différents régimes qui se sont succédés: saifoullahi avec sekou Touré. La famille Elhaj Abdrahmane Bah de labe ( qui avait remarié la maire de conté ). Et le père de Dalein qui était le responsable du PUP à Labe. Aujourd’hui C’est Diallo Sadakadji et Bah Ousmane avec Koro Alpha. C’est le peul qui peut trahir son frère de lait pour ses intérêts. Le peulh c’est le seul être en Guinée qui est capable de te parler toutes les principales langues du pays pour sa cohabitation avec tous les autres et sa facilité d’adaptation. Il faut qu’on arrête ce problème d’ethnicité dans ce pays. C’est un faut débat qui ne nous mène nulle part, sauf en retard. D’ailleurs c’est un débat qui ne refait surface qu’en période électorale. C’est le cheval de bataille des politiciens qui n’ont aucun acquis à défendre et aucun programme à proposer pour le peuple, appuyé et aggravé par les medias occidentaux. Je suis meurtri quand j’entends sur RFI ou France24 des journalistes dire: le RPG composé de l’ethnie malinlinke et UFDG de celle des peulh. A khadan À khadan. On n’en a marre.

Laisser un commentaire