Le 4 juillet dernier, la Fédération guinéenne des associations de parents d’élèves, d’étudiants et amis de l’Ecole (FEGUIPAE) a conféré avec le ministre de l’Enseignement Pré-Universitaire et de l’Alphabétisation entouré de son cabinet. L’objectif affiché dans la salle de conférence du département était de tirer les leçons du déroulement des examens d’entrée en 7ème année et du BEPC, mais aussi de renforcer les dispositions en vue de la réussite du Baccalauréat unique.

Il est revenu dans un premier temps au Secrétaire général du ministère, coordinateur national des examens scolaires, d’informer les parents d’élèves des constats faits par son équipe pendant les deux premiers examens (CEP et BEPC). Dr Soriba Sylla a cité entre autres :

-L’élimination suivie de sanctions disciplinaires d’une trentaine de surveillants qui ont pris une certaine liberté avec les consignes du département pour un meilleur encadrement des examens scolaires.

-L’adhésion effective des parents d’élèves aux réformes initiées par le ministère de l’enseignement pré-universitaire et de l’Alphabétisation, ainsiqu’à la politique de moralisation des examens scolaires.

 -Le non envahissement des centres par des comités de rédaction et autres parents d’élèves.

Ensuite, le ministre Dr Ibrahima Kourouma, après avoir fait un tour complet de sa tournée à l’intérieur du pays, a présenté ses propres constats.

Notamment l’adhésion effective des parents d’élèves à la politique du gouvernement en matière d’éducation. « Le coordinateur des APAE de la région de Kankan m’a dit qu’avec la prise de conscience des élèves et des parents depuis 2011, il ne sert plus à rien de déployer des policiers dans les centres pour assurer leur sécurité. Les parents eux-mêmes le feront à leur place », a témoigné le ministre Kourouma pour qui cela veut tout simplement dire que le système éducatif se porte de mieux en mieux.

Un autre constat fait par le ministre, les taux d’absence des candidats à des examens a complètement chuté. « Ce qui est un bon signe », a-t-il souligné.

Au regard de ces constats, le ministre a demandé aux parents d’élèves de continuer à appuyer son département dans l’organisation du baccalauréat, en faisant en sorte que la programmation mise en place par le ministère de l’enseignement préuniversitaire et de l’alphabétisation ne souffre d’aucune entorse.

Pour Dr Ibrahima Kourouma, le calendrier des examens ne doit pas gêner, ni les vacances des élèves, ni les préparatifs de la prochaine rentrée des classes, ainsi que d’éventuels bénéficiaires de bourses extérieures pour que ces derniers se rendent à temps dans leurs nouveaux établissements.

Enfin, le ministre a conclu son intervention par sa satisfaction de voir que cette année scolaire se soit enrichie de quelque chose de très important pour l’école : La morale.

A son tour, la FEGUIPAE par la voix de sa présidente a félicité le Ministre Kourouma pour la qualité de l’organisation des examens scolaires qui se qualifie année après année. Mme Camara AdamaSow a particulièrement salué le climat dans lequel se déroulent les examens scolaires cette année. Puis de rassurer que dès lors que les parents ont investi leurs ressources et leur énergie dans la formation de leurs enfants, il n’y a pas de raison que la FEGUIPAE ne continue pas d’accompagner le ministère de l’Enseignement Pré-Universitaire et de l’alphabétisation pour que le baccalauréat se passe comme les examens d’entrée en 7ème année et le BEPC. « Nous ne devons pas tromper nos enfants, au risque de tromper le pays. Chacun des élèves doit être récompensé à la hauteur de ses efforts intrinsèques », a-conclut Mme Camara AdamaSow.

Bonne chance aux candidats du Bac unique qui démarre effectivement ce vendredi 8 juillet 2016 

La Cellule de Communication du Ministère de l’Enseignement Pré-Universitaire et de l’Alphabétisation

Commentaires

Laisser un commentaire