A resident sick from the ebola virus waits on September 23, 2014 outside "Island Clinic", a new Ebola treatment centre that opened in Monrovia. The first members of a team of 165 Cuban doctors and health workers have arrived in Sierra Leone to help the fight against Ebola, a health official said Tuesday. AFP PHOTO / ZOOM DOSSO (Photo credit should read ZOOM DOSSO/AFP/Getty Images)

La Guinée mise sur la conférence post Ébola prévue le 22 septembre prochain, en marge de l’Assemblée générale des Nations Unies , pour obtenir des financements destinés à la création d’emplois surtout pour les jeunes, a-t-on appris, de sources officielles samedi à Conakry.

Le ministre guinéen de la Jeunesse Moustapha Naité a déclaré récemment à ce propos dans un entretien paru dans la presse locale, que 750 mille emplois pourraient être créés à l’horizon 2020.
La conférence post Ebola a pour but de mobiliser des fonds en faveur des pays victimes de cette crise sanitaire qui a affecté outre la Guinée, le Liberia et la Sierra Leone.
Les pays donateurs ont promis près de mobiliser 3 milliards de dollars en faveur de ces pays qui ont souffert de l’épidémie d’Ebola qui a fait près de 10 mille victimes.
La Guinée à elle seule a enregistré plus de 2000 décès dus à cette épidémie, selon des statistiques officielles.
Une délégation conduite par le président Alpha Condé a quitté Conakry dans la soirée du vendredi pour New York où elle prendra part aux travaux de la 71ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies prévus du 20 au 26 septembre à New York.

 APA

 

 

Commentaires

Laisser un commentaire