Le décor est planté par Der Spiegel: « Un archipel d’une soixantaine d’îles, à environ 100 km à l’est de Puerto Rico. Une oasis dans les Caraïbes, avec seulement 30.000 habitants, un soleil abondant et de belles plages ».

Cristiano Ronaldo s’est-il dérobé au fisc en cachant son argent dans des paradis fiscaux? Depuis vendredi et les premières révélations du scandale Football Leaks, les accusations tombent sur CR7. On parle de 150 millions d’euros environ, cachés dans des paradis fiscaux. Le journal Der Spiegel, à l’origine du scandale, donne même une adresse et l’image du lieu où se traitait cet argent.

Der Spiegel plante le décor à Road Town, la capitale des Îles vierges britanniques. « Un archipel d’une soixantaine d’îles, à environ 100 km à l’est de Puerto Rico. Une oasis dans les Caraïbes, avec seulement 30.000 habitants, un soleil abondant et de belles plages ». Mais un lieu qui abrite surtout « 600.000 entreprises fantômes ».

Pharmacie et avocats

Sur la façade du bâtiment, il y est inscrit « Vanterpool Plaza ». C’est ici qu’aurait été domiciliée la société offshore de Cristiano Ronaldo (idem pour José Mourinho): une pharmacie au rez-de-chaussée et un cabinet d’avocats au-dessus.

D’après les révélations de Football Leaks, relayées en Belgique par Le Soir, une partie des droits d’images gagnés par Cristiano Ronaldo entre 2009 et 2014 auraient été traités au « Vanterpool Plaza ».

Avec 7sur7

La vidéo ci-dessous 

 

Commentaires

1 commentaire

Laisser un commentaire