Décidément, jamais lui, il ne croîtra en sagesse, jamais il ne se réformera, jamais il ne se départira de ce qu’on pourrait assimiler à du défaut de la Cuirasse chez lui, nourrir des intrigues et ourdir des complots contre les autres, contre tous ceux brillent et réussissent à se faire une place au soleil.

Antipathique et misanthrope devant l’Eternel, il lui insupporte de voir les autres, tracer leurs sillons, progresser et se faire apprécier.

Son passé récent en dit long sur son état d’esprit d’éternel petit homme, qui ne prend jamais de la hauteur, qui souffre de mégalomanie et d’un narcissisme sans limite.

Partout où il est passé, il a fait la guerre à tous ses collaborateurs, autour des vétilles.

Tout le monde se souvient de sa cohabitation pour le moins chaotique avec Aboubacar Titi Camara, à l’époque ministre des sports, lui, ministre de la jeunesse.

Il en a été de même avec François Louceny Fall dont il était ministre délégué aux Affaires étrangères. Il n’y a pas ce qu’il n’aura pas orchestré contre le pauvre pour lui pomper l’air et lui pourrir la vie.

Dans ce funeste élan de destruction, la nouvelle cible du misanthrope Bantama Sow, c’est le parti d’Alpha Condé, son mentor.

Il veut désormais combattre, abattre et élaguer tout ce qui n’est pas du RPG originel. En clair, obscurantiste qu’il est, réfractaire au changement, il veut revenir au RPC de base.

Ce qui veut dire qu’il ne veut voir personne parmi tous ceux dont le parti de l’actuel locataire du palais Sékoutoureya, s’est enrichi depuis l’avènement du RPG-Arc-en-ciel.

Il a décidé de les combattre tous, en usant surtout de la calomnie, de la délation, et de basses intrigues dont lui seul a le secret, ses seules armes.

Toutefois, de cette intention sordide à sa concrétisation, il faut dire qu’il y a loin de la coupe aux lèvres. Car, pour y arriver, il faut bien que l’impénitent Bantama, réussisse à embarquer le président Alpha Condé.

Ce qui n’est même pas envisageable. Le président Condé, lui, a démontré à suffisance combien il est un rassembleur, qui sait que depuis qu’il a ouvert son parti à de nouveaux apports humains, celui-ci s’en porte mieux.

Autrement, avec des hommes aussi petits d’esprit comme de taille, il y a longtemps, que ç’aurait été le big bang !

Mais que Bantama Sow, se tienne prêt, il trouvera chaussure à ses pieds, dans la nouvelle guerre qu’il veut déclencher au sein du RPG-Arc-en-ciel, qui restera un grand parti, ouvert à tous les guinéens, sans discrimination aucune.

A bon entendeur, salut !

Touraman Keita in mosaiqueguinee

Commentaires

Laisser un commentaire