L’attribution des droits de transmission de plusieurs tournois de football africain à la société Lagardère sport est au cœur de cette enquête

Selon la même source, M. Hayatou est suspecté de n’avoir pas respecté la loi égyptienne en organisant un appel d’offres comme le stipule la loi.

Le siège de la CAF se trouve au Caire donc les autorités égyptiennes soutiennent qu’elle doit suivre la loi du pays.

Le directeur de la communication de la CAF, Junior Binyam, a déclaré à la BBC que l’organisation n’a pas encore reçu notification de cette enquête.

Le groupe Largardère n’est pas concerné par l’enquête mais il a indiqué que les allégations ne sont pas fondées.

  1. Hayatou est à la tête de la Confédération africaine de football depuis 1988.

Il a assuré l’intérim de la présidence de la FIFA d’octobre 2015 à février 2016, à la suite de la suspension de Sepp Blatter.

BBC

Commentaires

Laisser un commentaire