yammeh et barrow

 

L’examen du recours de Yahya Jammeh n’aura pas lieu ce mardi. Il a été renvoyé jusqu’en mai, par la Cour suprême. En effet, l’audience s’est ouverte ce matin vers 10 heures selon la Bbc qui révèle que 9 personnes se sont réunies au siège de la Cour suprême. Puis, ces dernières ont «informé le représentant de Yahya Jammeh de l’absence du président de la Cour suprême qui ne sera disponible qu’en mai et lui ont demandé s’il confirme la plainte du président sortant à cette date.

Ce dernier a répondu par l’affirmative», renseigne-t-ils. Et les raisons du renvoi de cette affaire ne sont pas moins incongrues. Car, aucun des cinq juges de la Cour Suprême devant plancher sur le contentieux électoral n’est à Banjul. Ces cinq juges étrangers sont notamment des Nigérians et des Sierra-Léonais sollicités par le président sortant.

Alors qu’il était censé être à Banjul depuis quelques jours, le juge sierra-léonais Nicolas Browne-Mark a été aperçu lundi à Freetown. Quant au juge Nigerian Onogeme Uduma, il avait déjà fait savoir ce week-end aux autorités gambiennes qu’il ne pourrait être disponible qu’en mai ou en novembre, renseigne Bbc.

Commentaires

Laisser un commentaire