C’est un officier supérieur de Gendarmerie, commandant de la région de la gendarmerie territoriale de Kankan en service  depuis quelques années, qui tient à saisir son droit d’expression, pour dire ce que vit la « grande muette »à Kankan qui n’a personne pour la défendre comme le font toutes les autres couches sociales dans notre pays.
L’opinion kankanaise relayée par la presse de ces derniers temps a mis en vedette, dans le mauvais sens, les « hommes en tenue », plus particulièrement la Police et la Gendarmerie, dans plusieurs « affaires » dont on peut citer parmi le plus populaire, le cas Namara Magny et Mayonga etc.
Les populations politiciennes ont mis sous haute pression les autorités pour exiger leur libération malgré la déstabilisation de l’ordre public.
De l’autre coté et dans le même temps, ils le font parce qu’ils sont politiciens ou marabouts ou féticheurs.
Pourquoi nos compatriotes ne soutiennent que très rarement les hommes en tenue ?
Ébahi devant de telles agitations, le colonel Demba Condé, par ailleurs commandant de la région de la gendarmerie territoriale de Kankan explique la genèse et le pourquoi de l’arrestation du désormais militant du parti présidé par Lansana Kouyaté.
Suivez son regard ..
Le dossier Namaramagny… ?
Il ya trop de spéculations autour de cette affaire, alors que pour nous gendarmes et  moi personnellement, parce que ce Mr s’est attaqué à Mr le Préfet, il s’est attaqué à Monsieur le maire.
En réalité qu’est-ce qui s’est passé ?
Il ya la liberté d’expression, mais il faut savoir raison gardée, c’est ce qui manque souvent chez certains hommes de médias
La gendarmerie nationale que je connais ne s’attaque jamais à un citoyen comme ça parce qu’il a changé de camp politique
Ce cas Namara magny, j’en parle avec peine, ce Monsieur laisse croire que c’est parce qu’il a changé de parti politique qu’on l’en veut…
Non ! Je dis bien NON ! s’étonne le colonel Demba Condé, la gendarmerie est un corps militaire et l’armée est apolitique
La gendarmerie ne fait pas la guerre à quelqu’un parce qu’il a changé de parti politique ou quoi.
Pour ce cas précis : La gendarmerie de Kankan a été régulièrement saisie par Monsieur le Procureur de la République près le tribunal de première instance de Kankan en commission rogatoire suite à la plainte n’est-ce pas de Monsieur le maire de la commune urbaine de Kankan.
Dans la plainte était mentionné comme chefs d’accusation :cas de trouble à l’ordre public, donc il ya eu trouble à l’ordre public.
Le maire de Kankan,patron de la commune était dépassé car chaque carrefour était bloqué par des cortèges ,la ville était mélangée, les gens se demandaient qu’est ce qui n’allait pas.
Dans ce groupe, il avait Namara Magny et un certain Mayanga .Donc les citoyens n’arrivaient plus à vaquer à leurs préoccupations.
Devant cet état de faits avérés, le maire a porté plainte contre Namara Magny chez le Procureur.
Saisie, nous avons diligenté la procédure d’arrestation avec la police de Kankan à travers le commandant de brigade de recherche.
C’est ainsi qu’ils ont été interpellés et procès verbal a été dressé à son encontre et déposé au niveau du Procureur de la République (l’empereur des poursuites)
Donc c’est ce que nous avions faits.
Encore une fois, son interpellation fait suite aux différents troubles à l’ordre public qu’il semait au niveau des différents carrefours de la commune urbaine de Kankan
Pourtant mon colonel, il est libre de tout mouvement de nos jours ? Que s’est-il passé en urgence ?
Oui ,il est libre, mais notre rôle n’est pas d’empêcher un citoyen de se mouvoir, nous avions reçu un mandat et nous avons exécuté, c’est ça notre rôle.
Les moyens de bord ?
Je dois vous dire en premier lieu ici comme tout service d’ailleurs en termes de moyens, il ya un manque à gagner, mais il faut saluer ici le regard positif du haut commandant de la gendarmerie nationale, directeur de la justice militaire qui, au delà de certains aspects matériels, logistiques se bat quotidiennement pour que la gendarmerie travaille efficacement et à plein temps.
En attendant, nous avons l’amour du Devoir et nous ne faisons pas trop de calcul, nous utilisons ce que nous avons.
Une synthèse de A K S

Tel de www.actuconakry.com / Tel : 622 56 56 67

 

Commentaires

Laisser un commentaire