L’écrivain d’origine nigériane avait annoncé qu’il ne resterait pas aux Etats-Unis si Donald Trump était élu.

Il l’avait annoncé, il le fait. Le prix Nobel de littérature nigérian, Wole Soyinka, avait annoncé qu’il quitterait les Etats-Unis si Donald Trump était élu. Après avoir jeté sa green card, cette figure intellectuelle du continent africain s’installe finalement en Afrique du Sud pour rejoindre l’Université de Johannesburg.

Agé de 83 ans, Wole Soyinka vivait depuis plus de vingt ans aux Etats-Unis. Il était attaché à l’institut des affaires africaines-américaines de New York University quand M. Trump a été élu.

Le premier Africain nobélisé, en 1986, est toujours aujourd’hui l’unique lauréat noir du prix Nobel de littérature de toute l’Afrique. Il prendra un poste de professeur invité et va participer au débat sur la « décolonisation et l’africanisation du savoir » dans le système éducatif sud-africain. Fin 2016, il avait donné une conférence dans cette même université de Johannesburg, dans laquelle il avait évoqué sa vision de l’éducation en Afrique.

LE MONDE

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE