Le candidat d’En marche ! arrivé en tête au premier tour du scrutin, a immédiatement engrangé des soutiens dans le camp des Républicains.
Emmanuel Macron, arrivé en tête au premier tour du scrutin avec 23,7 % des voix, selon les estimations Ipsos-Sopra Steria pour France Télévisions, Radio France et Le Monde, a engrangé des soutiens à droite dès l’annonce des résultats.
Jean-Pierre Raffarin, ancien ministre et membre du parti Les Républicains, a immédiatement appelé sur le plateau de France 2 à soutenir le candidat d’En marche ! au second tour contre Marine Le Pen. « C’est une grande déception pour un grand nombre de Français. La présence de Madame le Pen au second tour, c’est une très mauvaise nouvelle, c’est pour ça que sans hésiter j’appelle tous ceux qui sont dans la même ligne à se rassembler derrière Emmanuel Macron. Il faut qu’on ait aux législatives une majorité qui fasse contrepoids aux excès que pourrait avoir M. Macron. Les Républicains, qui sont attachés aux valeurs du pays, doivent se rassembler derrière Emmanuel Macron. »
François Baroin, sénateur de l’Aube, maire de Troyes et soutien de François Fillon, le candidat des Républicains arrivé en troisième position ex-aequo avec Jean-Luc Mélenchon, a qualifié cette élection de « séisme » : « J’ai vécu en 2002 l’effacement de la gauche, je ne pensais pas qu’on le vivrait à droite et que la famille gaulliste qui a fondé la Ve République soit effacée de ce second tour », a-t-il déclaré. Il a ajouté : « J’ai inscrit mon action politique dans la filiation gaulliste. Le projet de Mme Le Pen est un chaos pour le pays. A titre personnel, je voterai Macron. »
Christian Estrosi, président Les Républicains de la région PACA et ancien maire de Nice, a également appelé, sur Twitter, à voter pour Emmanuel Macron. Le député de la Drôme, Hervé Mariton, interrogé par Le Monde, a également appelé à rallier le candidat d’En marche !
estori

 

Alain Juppé, ancien candidat à la primaire de la droite rallié à la candidature de François Fillon, a également appelé à voter pour Emmanuel Macron. « Notre pays a besoin de réformes courageuses pour reconstruire un état fort, renouer avec le plein-emploi, remettre l’éducation et la formation au coeur des politques publiques. J’attends qu’Emmanuel Macron restaure le crédit de la france sur la scène européenne et mondiale, et qu’il donne à la jeunesse de france l’espoir d’un monde nouveau », a déclaré le maire de Bordeaux sur France 2.
François Fillon appelle à voter contre l’extrême-droite
Le candidat des Républicains, arrivé en troisième position avec 19,7% des voix, a appelé à voter contre l’extrême-droite au second tour, s’exprimant depuis son QG de campagne. « L’abstention n’est pas dans mes gênes, surtout lorsqu’un parti extrémiste s’approche du pouvoir. », a-t-il déclaré. « Le FN est connu pour sa violence et son intolérance, son programme mènereait notre pays à la faillite, et au chaos européen. L’extrémisme ne peut qu’apporter malheurs et divisions à la France. »
« Il n’y a pas d’autre choix que de voter contre l’extrêlme-droite. Je voterai pour Emmanuel Macron. J’estime de mon devoir de vous le dire avec franchise », a déclaré François Fillon.

Avec le monde

 

Commentaires

Laisser un commentaire