Les autorités rd-congolaises ont présenté une vidéo choquante de l’exécution des experts de l’ONU, l’Américain Michael Sharp et la Suédoise Zaida Catalan.
Alors qu’ils enquêtaient sur de possibles violations des droits de l’Homme commises dans les Kasaï, région au centre de la RDC secouée par le soulèvement de partisans du chef coutumier Kamwina Nsapu, assassiné en août dernier, l’Américain Michael Sharp et la Suédoise Zaida Catalan ont été tués en mars dernier. Ce lundi 24 avril 2017, les autorités rd-congolaises ont présenté à la presse des images choquantes de l’exécution des deux experts de l’ONU.
Pour justifier la diffusion de cette vidéo, les autorités congolaises ont soutenu vouloir montrer la violence avec laquelle opère le groupe qui utilise le label Kamwina Nsapu. Dans la vidéo, les deux experts onusiens se déplacent avec un groupe d’hommes à travers un champs. Leurs mains ne sont pas attachées, ils semblent détendus. En tshiluba, la langue du Kasaï, ces hommes, un bandeau rouge autour de la tête, disent vouloir emmener les enquêteurs sur un site de fosse commune..
Dans une deuxième scène, les hommes demandent aux experts de s’asseoir au sol. Tout va alors très vite. Michael Sharp est tué presque à bout portant. Zaida Catalan juste après. Deux hommes qui suivent les instructions d’autres placés hors champ coupent quelques mèches des cheveux de la jeune femme avant de lui trancher la tête, relève RFI. L’ONU a fustigé la décision des autorités rd-congolaises de présenter cette vidéo. « La vidéo est une preuve du crime. Nous ne pensons pas qu’elle aurait dû être publiée. Nous ne pensons pas qu’elle aurait dû être montrée (…). On ne peut qu’imaginer combien cela est traumatisant pour les familles des victimes », a affirmé le porte-parole de l’ONU, Stéphane Dujarric.
Pour le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende, cette vidéo laisse peu de place au doute sur l’identité de ceux qui les ont tués. Reste à savoir qui a pris le soin de filmer et dans quel but. Qui a véritablement intérêt filmer la tribut en train d’exécuter les deux experts de l’ONU ? C’est là la vraie question. D’autant que, cela prouve que le meurtre était prémédité. Les adeptes de Kamuina Nsapu laisser ainsi des traces compromettantes ? Les autorités promettent que l’enquête répondra très vite à ces questions. L’auteur de la vidéo aurait déjà été arrêté, retrouvé par la police après avoir mis en ligne cette vidéo, affirme Lambert Mende.
« (…) Nous avons montré ce qu’il y a pour que l’on cesse de parler de la police et de l’armée. Ceux qui accusent les forces armées aussi n’ont pas d’éléments. Donc nous avons voulu montrer quelle est la nature de cette violence que subissent les Kasaïens aujourd’hui. C’est une violence terroriste. Ce n’est pas une violence de revendication sociale. D’ailleurs, on ne voit pas pourquoi on doit négocier avec avec des terroristes. Pourquoi seul le Congo est appelé à négocier avec des terroristes. Nous devons les réprimer. C’est ça notre devoir », a pour sa part indiqué Lambert Mende, porte parole du gouvernement rd-congolais.

Afrik.com

Commentaires

Laisser un commentaire