Quatre personnes sont accusées d’avoir partagé dans un groupe Whats App un photomontage associant le visage du président Macky Sall au corps d’un homme nu. Ils sont poursuivis pour « diffusion d’image obscènes » et « offense au chef de l’Etat ».
Les trois femmes et un homme, tous âgés d’une vingtaine d’années, ont été emprisonnés vendredi à Dakar après qu’un juge les a accusés d’avoir participer à la « diffusion d’image obscènes » et d’ »offense au chef de l’Etat », a déclaré Bassirou Sakho, l’avocat d’une des femmes à l’AFP.
Selon les médias locaux, la police recherche une cinquième personne actuellement en Gambie qui pourrait être à l’origine de la construction de l’image et d’avoir envoyé aux autres personnes arrêtées.
L’alerte a été donnée par un membre du groupe WhatsApp qui avait alerté la police, rapporte les médias locaux.
La punition dau Sénégal pour l’envoi d’images offensantes varie d’un mois à deux ans d’emprisonnement avec des amendes allant jusqu’à 300 000 francs CFA (515 $ ou 457 euros).

Afrik.com

Commentaires

Laisser un commentaire