Elles étaient nombreuses ce matin à descendre dans la rue du côté de Kaporo rail pour dit-on protester contre les délestages fantaisistes de l’électricité de guinée.
Aux dires des dames dans la rue « Non seulement, nous n’avons pas le courant régulièrement, mais bizarrement, nous recevons des factures aussi gonflées et fantaisistes… »
A rappeler qu’au début de la semaine, ce sont des dames de la commune de Matam qui étaient nombreuses aussi dans la rue pour les mêmes causes.
Finalement, l’edeg ( Électricité de Guinée) devient une épine dans le plat du régime d’en face.

Commentaires

1 commentaire

Laisser un commentaire