Depuis l’élection présidentielle en 2010, l’opposition n’a trouvé mieux que de se mettre dans la rue pour manifester leur mécontentement. Nonobstant l’existence de l’hémicycle, institution sensée servir de cadre privilégié pour discuter des problèmes de la nation, cette opposition a préféré jeter dans la rue des enfants dressés et parfois enviables. C’est ainsi que pendant les trois années de la première mandature du Président de la république.

Des dizaines de morts ont été causés par ces marches ‘’absurdes et stupides’’. En réalité ces marches n’ont rien apporté de positif à la situation politique de l’opposition, sinon que désolation, haine et mépris pour le chef de l’Etat.
Aujourd’hui après le départ de la presque totalité des partis alliés et la prise de conscience de ceux qui ont préféré préserver l’alliance, on sent une véritable fébrilité qui caractérise le parti de Cellou Dalein Diallo.

Les images de la dernière marche à Ratoma ont suffisamment prouvé les limites et les faiblesses de cette opposition dite radicale. Les violences physiques et verbales ne sont pas le moyen pour conquérir le pouvoir et rassembler les citoyens de la nation. Dans les autres pays, l’opposition marche dans la discipline avec des pancartes pour exprimer leur ras le bol. Un meeting met fin à la marche et les militants rentrent tranquillement à leur domicile.
 Quand l’UFDG programme une marche pacifique, c’est tout le contraire qui se produit. Comment expliquer l’attitude des marcheurs qui viennent armés de gourdins, de lance pierre et de frondes ?,habillés en tenue militaire ?.
Attaquer les forces de l’ordre serait-il un acte civique ?
Quand les marcheurs troublent l’ordre public, quand ils empêchent les autres de se rendre à leur travail, quand ils agressent, vandalisent et caillassent tout sur leur passage, et que l’on qualifie cela de marche pacifique. Cela est réellement absurde !
Les images prises lors de la dernière marche de l’opposition n’honorent pas l’instigateur de cette marche. Des jeunes surexcités qui exhibent leurs muscles pour s’attaquer à qui ?

Des enfants innocents en grand nombre qui ne savent réellement pas la raison de cette marche, ils viennent pour crier et répéter ce qui leur a été dit. Quand Cellou Dalein dit qu’il est opposant et qu’il aspire à la magistrature suprême de ce pays, ce n’est pas avec cette cohorte de loubards, ce n’est pas non plus avec cette meute d’adolescents embrigadée par la force et le mépris de l’autre.
Les dernières manifestations de soutien au chef de l’Etat ont dérangé le chef de file de l’opposition. Pour prouver qu’il a encore du jus, il rassemble cette cohorte composée de jeunes en treillis qui se déshabillent pour les photos et des bodyguards comme pour traumatiser on ne sait qui.

 

Le peuple en a marre de ces marches inutiles, le pays ne veut que son développement harmonieux. Ce bellicisme des adeptes de l’UFDG qu’il faut le reconnaitre est aujourd’hui un parti totalement émasculé, ne peut pas se faire en Guinée. Il ya la guerre au Mali, en Lybie etc. que ces gaillards partent faire prévaloir en ces lieux leur talent de véritables spadassins. Les guinéens n’aspirent qu’à la paix et non à la violence.

 Il est temps pour le président de l’UFDG de prendre conscience de son manque d’initiatives et de comprendre les profondes raisons qui ont poussé ses alliés à le quitter. C’est Dieu seul qui donne le pouvoir, ce ne sont ni les adolescents, ni les loubards, ni la haine et le mépris.
Wassalam !
Algassimou Korbè Diallo / Tel : 666 08 35 26

Commentaires

Laisser un commentaire