(RV) Entretien – Le seizième forum annuel de l’AGOA s’est ouvert ce mercredi 9 août 2017 à Lomé, au Togo, autour du thème «Les États-Unis et l’Afrique: Partenariat pour la Prospérité à travers le Commerce». L’AGOA, (African Growth and Opportunity Act, «Loi sur la croissance et les opportunités de développement en Afrique») est une loi américaine mise en place en l’an 2000 pour faciliter et réguler les échanges commerciaux entre les États-Unis et 38 pays d’Afrique.

Concrètement, les États-Unis acceptent de réduire les taxes à l’importation de près de 6000 produits africains tant que les pays d’origine remplissent certaines conditions. Ces conditions sont liées aux droits de l’Homme, à la bonne gouvernance et à la protection des travailleurs.

L’élection à la Maison Blanche de Donald Trump, adversaire déclaré des accords commerciaux multilatéraux, a laissé craindre une remise en cause de l’AGOA. Mais le président américain s’est plutôt concentré jusqu’à présent sur l’accord de libre-échange nord-américain (ALENA) ou sur les accords commerciaux avec la Chine.

Quelles relations le président américain entretient-il avec l’Afrique? Comment a évolué la politique étrangère des États-Unis vis-à-vis de ce continent depuis son élection? Philippe Hugon, directeur de recherche à l’IRIS, l’Institut de relations internationales et stratégiques, et auteur de Afriques. Entre puissance et vulnérabilité (2016, Armand Colin), donne des éléments de réponse au micro de Samuel Bleynie.

 

 

Commentaires

2 COMMENTAIRES

  1. […] (RV) Entretien – Le seizième forum annuel de l’AGOA s’est ouvert ce mercredi 9 août 2017 à Lomé, au Togo, autour du thème «Les États-Unis et l’Afrique: Partenariat pour la Prospérité à travers le Commerce». L’AGOA, (African Growth and Opportunity Act, «Loi sur la croissance et les opportunités de développement en Afrique») est une loi […]source : ACTUCONAKRY […]

Laisser un commentaire