Le ministre de la Fonction Publique, de la Réforme de l’Etat et de la Modernisation de l’Administration a présidé ce jeudi 17 août 2017, une réunion de travail axée sur la revue des points portant sur l’application du protocole d’accord tripartite signé le 20 février entre Gouvernement, syndicat et patronat.

Cette revue a connu la participation des ministres Damantang Albert Camara, Ibrahima Kalil Konaté, Mohamed Lamine Doumbouya respectivement en charge de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle, de l’emploi et du Travail, de l’Enseignement Pré-Universitaire et du Budget, de l’Inspecteur Général du travail Alia Camara et des représentants du syndicat et du patronat guinéen.
Cette deuxième revue fait suite à celle déjà tenue en juin dernier entre les acteurs du protocole du 20 février 2017 et s’inscrit dans le cadre de l’application du Protocole d’accord portant sur le point 2 de l’accord relatif à la grille salariale. L’objectif de cette rencontre est de mettre toutes les parties prenantes au même niveau d’information concernant l’applicabilité effectif du protocole.
Six mois après la signature de ce protocole d’accord, les acteurs concernés ont passé en revue l’ensemble des onze points qui figurent dans le document signé en février dernier. Ce travail a permis aux syndicalistes Amadou Diallo et Souleymane Sy Savané de saluer la bonne volonté de l’équipe gouvernementale qui a déjà satisfait 9 des 11 points inscrits dans le protocole, avant de réitérer leur souhait de voir le gouvernement satisfaire à 100% d’ici début septembre 2017 la revalorisation des pensions civiles qui constitue d’ailleurs le 2ème points de ce protocole.

La partie gouvernementale par la voix du ministre Damantang Albert Camara de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle, de l’Emploi et du Travail a exhorté les syndicats à beaucoup de prudence s’agissant le point 2 du protocole d’accord tripartite pour ne pas faire les même erreurs du passé.
Le ministre porte-parole du gouvernement a rassuré le syndicat de la bonne foi de l’équipe gouvernementale de bien vouloir passer de la phase en cours de réalisation à la matérialisation complète de l’ensemble de l’accord pour le bien de toutes les parties prenantes.

Commentaires

Laisser un commentaire