Le président de la Commission  Électorale Nationale Indépendante, dans sa série de prise de contact avec les acteurs et parties prenantes au processus électoral, a été reçu ce jeudi 21 septembre 2017 par le ministre de la justice, garde des sceaux. Une rencontre à l’issue de laquelle les deux hommes ont échangé sur des stratégies à mettre en place pour une éventuelle collaboration.

C’est une visite de courtoisie et de travail qui a conduit le nouveau président de la Commission  Electorale Nationale Indépendante et certains commissaires à la CENI dans les locaux de la Chancellerie (Ministère de la Justice).
Des échanges au cours desquels, les deux hommes ont manifesté leur volonté de vouloir œuvrer ensemble. Un travail, qui selon le président de l’institution en charge des élections en Guinée sera basé sur une synergie d’action avec des professionnels de la justice.

« Nous avons en prévision un atelier de planification des élections locales. C’est dans cette optique, que nous sollicitons l’aide des acteurs de la justice notamment les magistrats. Un choix porté sur les magistrats en ce sens qu’ils auront pour mission de gérer les contentieux électoraux sur les candidatures à la base dans les tribunaux de premières instances et justice de paix » a expliqué Me Amadou Salif Kébé, président de la CENI.

Plusieurs points ont été débattus lors de cet entretien, mais le plus important pour le ministre de la justice, garde des sceaux reste fondé sur  l’expertise des magistrats lors des élections.

« On a parlé effectivement de la mission de la CENI, de l’organisation des élections à venir et puis on a surtout pointé du doigt le rôle que joueront les magistrats pendant les élections ; A savoir le rôle de contrôle, de surveillance, et  de sanction. A cela s’ajoute la formation des magistrats. Avec le président de la CENI, nous avons  abordé tous ces sujets. Il l’a annoncé tout à l’heure l’atelier va commencer dès demain matin. Je pense qu’il y a des magistrats qui seront présent et nous allons accompagner la CENI dans l’organisation des élections locales à venir » a déclaré Me Cheick Sako, Ministre de la justice, Garde des sceaux.

A travers ce séminaire plusieurs sujets seront discutés afin d’aboutir à la mise en place d’un chronogramme des élections locales. Pour réussir cette mission, Me Salif Kébé compte sur la technicité, les compétences et les analyses du Ministère de la Justice afin de trouver des solutions juridiques acceptables de tous.

Commentaires

1 commentaire

Laisser un commentaire