C’est vrai qu’il s’agit d’une question très sérieuse. Seulement, il ne faut pas se limiter à dire que ces industries ne sont plus avec nous.
Mais a-t-on imaginé l’effet que leur enterrement produirait ?
A l’équipe du conseiller Aboubacar Sylla zagamor ,au ministre Commandant Ousmane SOW ,le guinéen ne vous pardonnera jamais !
Comment a disparu l’important héritage industriel de la Guinée Indépendante après le 04 avril 1984? 
Des unités industrielles telles que :
1- Salguidia
2- La conserverie de Mamou
3- L’huilerie de Dabola
4- L’usine de jus de fruits de Kankan
5- L’usine de quinquina de Seredou
6- L’usine de thé de Macenta
7- L’usine de sucre de Koba
8- L’usine de meubles de Sonfonia
9- L’Entreprise Nationale de Tabacs et Allumettes (ENTA)
10- SOGUIFAB
11- Le complexe textile de de Sanoya
12- Pharmaguinée
13- La briqueterie de Kobaya
14- L’usine de céramique
15- L’usine de produits d’hygiène
16- L’UMC(Tannerie)
17- Le chemin de fer Conakry-Niger
18- La flotte navale avec des navires comme le Simandou
19- La Compagnie Nationale Aérienne (Air Guinée)
20- GUINOMAR
21- L’imprimerie Nationale Patrice Lumumba…
Il y avait plus qu’un embryon de tissu industriel qui fonctionnait malgré quelques insuffisances au niveau du mode de gestion.
La liste est longue…
C’est un crime économique sans précédent dans l’histoire.
Au delà de la commémoration, il est aussi important de se demander d’où on vient ? où on va ? et comment ? s’interroge rayautra.traore sur son mur .

Actuconakry.com/Tel : 622 56 56 67

Commentaires

1 commentaire

Laisser un commentaire