Selon le journal Jeune Afrique, l’opposition togolaise devrait se rendre à Conakry sur invitation du président guinéen Alpha Condé, encore président en exercice de l’Union Africaine (UA), pour tenter une sortie de crise. Mais ce déplacement des leaders de l’opposition en terre guinéenne a été annulé. Et le quotidien togolais Liberté en donne les motifs.
Il est rapporté que l’opposition a voulu honorer cette réunion sur la crise togolaise à Conakry mais s’est ravisée. D’après le journal Liberté N° 2537, « les leaders de l’opposition ont pressenti un traquenard à eux tendu par l’hôte guinéen, le plus grand allié de Faure Gnassingbé dans sa vie d’opposant ».

Commentaires

Laisser un commentaire