On ne finira jamais de parler de cette entreprise publique dénommée SOTRAGUI. Depuis 2012, cette entreprise a été créée pour soulager le déplacement des populations de la capitale. Des directeurs se sont succédés, Makalé Traoré, Bokar Sidibé, ont chacun gérer les destinées de cette entreprise. Comme la SOTRAGUI est affiliée à la caisse nationale de sécurité sociale, il était prélevé par mois 5% du salaire de chaque travailleur. Ce montant devait être versé à la caisse nationale de sécurité sociale pour prendre en charge les vieux jours des travailleurs.
Ce qui est difficile à expliquer c’est de voir que la mauvaise gestion des responsables de cette entreprise a fait que les  travailleurs pouvaient faire des mois, 5 souvent sans salaire. Pourtant, une société de transport dans une ville comme Conakry où le déplacement se pose avec acuité, les recettes pouvaient suffire à payer les travailleurs. Aujourd’hui cette entreprise semble avoir ouvert sa boite de Pandore pour laisser exhaler la forte puanteur qu’elle contient.
Des noms sont cités, les directeurs Dr Makalé  Traoré, Bokar Sidibé et Adjoints, et Mohamed Lamine Traoré chargé des ressources humaines, qui est toujours en poste dans l’entreprise.
Selon les investigations menées au niveau de la caisse nationale de sécurité sociale, la pharamineuse somme 8.100.000.000 fg devrait être trouvée au compte de la société, mais hélas ! On  y trouvera que 900.000.000 fg sur un montant estimé à 9 milliards de nos francs . 
Les travailleurs sont libérés avec  résiliation de  leur contrat, il faut payer leur règlement mais où trouver l’argent ? (Copie)

C’est pourquoi on demande des comptes à Makalé Traoré, Bokar Sidibé, Younoussa Koita ,actuel conseiller au ministère des transports et surtout le chargé des ressources humaines qui a servi tous les directeurs qui se sont succédé dans la société. En  plus, c’est lui qui faisait le prélèvement des 5%  sur les salaires des travailleurs. Comme on sait le faire en Guinée, ce montant n’arrivera jamais à destination. Il a été tourné ce qui est cause de ce trou dans les finances de cette société.
La question que l’on se pose qui est responsable de ce détournement entre les trois noms cités plus haut ? Dans tous les cas c’est la direction qui est indexée car, elle seule  décide de l’encaissement et du décaissement des recettes de la société. Pendant ce temps les pauvres travailleurs pour lesquels la résiliation de contrat a été obligatoire broient du noir. Ces pères de familles sont réduits à leur plus petite expression, ils ne sont plus à mesure de s’acquitter de leurs devoirs de chef de ménage.
Où sont passés les 8.200.000.000 fg prélevés sur les salaires des travailleurs de la SOTRAGUI ? Makalé Traoré, Bokar Sidibé et Adjoints  et Mohamed Lamine Traoré,Younoussa Koita…seraient les seuls à connaitre cette  destination. Ils sont dans l’obligation morale de faire toute la vérité sur ce drame financier. Ceci ressemble au scandale de deux mandats du Pr. Alpha CONDE, ce qui est vraiment dangereux pour le développement du pays.
En tout cas les pauvres travailleurs de la SOTRAGUI ne doivent pas être les innocentes victimes de la gestion calamiteuse des mauvais directeurs. Il faut que toute la lumière soit faite sur ce problème.
Prochain déballage  : A chacun sa trace sur les 8 milliards et quelques en l’air,le rôle joué par l’avocat et l’huissier de justice,tempête des travailleurs!
Sidimé Alpha pour Actuconakry.com/ Tel: 622 56 56 67 

 

Commentaires

1 commentaire

Laisser un commentaire