Le dossier des jeunes détenteurs des arrêtés d’engagement non pris en charge a été finalement traité grâce à l’implication du gouvernent guinéen.
Mais en réalité, ce dossier n’arrange qu’un groupe de cadres corrompus de ce ministère de la Fonction Publique de la Reforme Administrative
Initialement, la commission chargée de traiter le dit dossier avait approuvé 4860 dossiers dont les listes ont été affichées dans les communes de Conakry. Et plus loin, n’étant pas satisfaits, ce nombre a été revu à la hausse à la faveur de l’arrivée du nouveau ministre à la fonction publique.
C’est l’inspection générale de l’administration publique qui avait la charge d’examiner ces dossiers au prime à bord, mais finalement à cause des magouilles, ce service a été écarté dans le traitement et le gouvernement est mis devant les faits accomplis.
De 4860 agents on a atteint 5565 agents, dont la plupart ne figurait pas sur les listes initiales et certains agents engagés auraient terminé les études entre 2011 et 2014 tandis-que le dossier ne concerne que les jeunes engagés non pris en charge pour la période allant de 2005 à 2010.
Selon nos sources bien introduites,705 agents dont la plupart ne figurait pas sur les listes initiales et certains agents engagés ont été rajouté par des hautes personnalités du département de la fonction publique.
Aux dires de nos sources : c’est à cause de ces magouilles que , les arrêtés d’engagement sont gardés secret à la fonction publique.
Le Président Alpha Condé prendra-t-il  des mesures pour mettre hors d’état de nuire ces cadres corrompus qui pilulent la fonction publique ?
Nous donnons notre langue au chat…
A suivre la clé de répartition de ces agents rajoutés entre ces hauts cadres impliqués dans cette autre haute magouille au département de la fonction publique.
Alpha .S. pour Actuconakry.com Tel / 622 56 56 67

Autre magouille à lire sur ce lien 

Est-ce un sabotage ou une mauvaise foi de la Fonction Publique ?,la déléguée Aïssatou DAFF à l’écran à Kindia

Commentaires

1 commentaire

Laisser un commentaire