En dépit des potentialités énergétiques de notre pays, l’électricité demeure un produit rare et très coûteux pour les populations guinéennes. Les coupures inopinées et incessantes sont devenues un quotidien amer des populations de Sangaredi.
Après Kamsar,c’est autour des jeunes de la sous-préfecture de Sangaredi de se lever comme un seul pour protester contre ce qu’ils appellent trop c’est trop.

Selon notre correspondant dans la cité minière, des jeunes manifestants ont calciné le commissariat de police, la gendarmerie et plusieurs autres dégâts matériels très importants.
Ces jeunes ont aussi vandalisé les locaux de l’agence de la société générale de banque en guinée ( SGBG).
Nous y reviendrons

Commentaires

1 commentaire

  1. […] En dépit des potentialités énergétiques de notre pays, l’électricité demeure un produit rare et très coûteux pour les populations guinéennes. Les coupures inopinées et incessantes sont devenues un quotidien amer des populations de Sangaredi. Après Kamsar,c’est autour des jeunes de la sous-préfecture de Sangaredi de se lever comme un seul pour protester contre ce qu’ils […] Lire la suite … […]

Laisser un commentaire