Si à Conakry, des échauffourées ont éclaté entre forces de l’ordre et élèves dans certaines écoles,dans la préfecture de Coyah,beaucoup d’écoles aussi sont  fermées soit  par peur certainement d’être attaquées par des élèves qui réclament des cours de classe ou par
par solidarité à leurs collègues arrêtés par la gendarmerie .
Par ailleurs,très tôt ce lundi du 20 novembre 2017,des élèves dans la capitale aurifère de guinée sont repartis à la maison pour faute d’enseignants dans les écoles.
Pour le moment,aucune pagaille venant d’eux n’a été signalée mais,plusieurs écoles restent fermées et des enseignants contactés par notre rédaction disent être solidaires à leurs syndicalistes gardés par la gendarmerie nationale depuis 48 heures.

Actuconakry.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here