Aboubacar Soumah, secrétaire général adjoint du syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée, demande l’implication du président Alpha Condé pour résoudre la grève des enseignants qui paralyse l’école guinéenne.
Aboubacar Soumah interpelle le chef de l’État Condé
L’école guinéenne est toujours dans la tourmente malgré la relative accalmie constatée. Enseignants et autorités ne sont toujours pas parvenus à un accord. Cette semaine,la grève des enseignants a donné lieu à de violentes manifestations qui ont occasionné la mort de deux adolescents tués par balle. Aboubacar Soumah, Secrétaire général adjoint du syndicat libre des enseignants et chercheurs pensent qu’il est temps que le président Condé s’investisse pour trouver une solution au problème. Le 22 novembre profitant du calme, le parquet de Kaloum avait demandé aux syndicalistes enseignants de sursoir à leur grève, qui aurait servir d’élément déclencheur aux violentes manifestations.
Depuis le 13 novembre, les enseignants du primaire et du secondaire sont en grève pour réclamer l’amélioration de leur condition de vie et de travail. Un arrêt de travail qui n’est pas du goût des élèves qui ont tenu à le faire savoir par des manifestations qui malheureusement ont dégénéré en affrontement avec les forces de l’ordre. Un chaos qui selon Souma nécessite une intervention du chef de l’État Alpha Condé. Pour l’instant, les autorités ont qualifié cette grève de sauvage estimant qu’elle n’obéit à aucune règle de droit.
Des propos rejetés par le porte-parole des grévistes, Aboubacar Kaba qui rappelle que « Nous nous battons pour l’amélioration de nos conditions de vie. Ceux qui qualifient ça de sauvage, c’est leur façon de voir les choses. Nous sommes dans un État de droit ».

www.afrique-sur7.f

Commentaires

1 commentaire

  1. […] Aboubacar Soumah, secrétaire général adjoint du syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée, demande l’implication du président Alpha Condé pour résoudre la grève des enseignants qui paralyse l’école guinéenne. Aboubacar Soumah interpelle le chef de l’État Condé L’école guinéenne est toujours dans la tourmente malgré la relative accalmie constatée. Enseignants et autorités ne sont […] Lire la suite … […]

Laisser un commentaire