Cette question mérite réellement d’être posée au regard de la léthargie observée aujourd’hui dans les actions gouvernementales. En tant que chef de gouvernement, il doit réussir à mettre sur pied une équipe solidaire et active dans la résolution des problèmes qui se posent à la nation. Depuis sa nomination à ce poste, on se demande ce qu’il a pu réellement poser comme acte. Economiquement le pays connait la galère jamais le panier de la ménagère n’avait atteint un niveau aussi critique. Politiquement, il n’a jamais réussi à rassembler ses ministres pour constituer une véritable équipe prompte à saisir à bras le corps les remous politiques et sociaux dans le pays.
 Son prédécesseur a au moins réussi dans la résolution des problèmes politiques et sociaux qui se posaient. Il a toujours intervenu de façon responsable dans les conflits en faisant montre de sagesse et d’intelligence pour aborder les choses dans leur genèse même. Aujourd’hui Mamady Youla chef du gouvernement brille par son absence et son mutisme face aux remous sociaux. Aucune solidarité gouvernementale ne caractérise le fonctionnement de son gouvernement (Cas Gassama Diaby) . La dernière évidence pour vérifier cela est justement la crise que le Ministère de l’Education nationale vient de traverser. Excepté les ministres de la justice, de la fonction publique et de l’administration du territoire, aucun autre membre du gouvernement n’a exprimé sa solidarité à Ibrahima Kalil Konaté K².
Nombreux voulaient de sa perte à cause de la pharamineuse somme de 31 milliards qu’il a bien voulu retourner dans les caisses de l’Etat. Un seul jour en sa qualité de chef de gouvernement il n’a intervenu pour dire le plus petit mot encore moins le moindre soutien à celui-ci qui est pourtant de son équipe gouvernementale. On ne peut pas renier le pouvoir discrétionnaire du Chef de l’Etat, il est libre de choisir qui il veut. Il le fait souvent avec l’entière confiance qu’il a en ces hommes. Mais hélas, dès que ceux-ci se retrouvent dans certains privilèges, ils deviennent plutôt problèmes et non solution.
Depuis toujours, le talon d’Achille du pouvoir en Guinée a été le choix des hommes. Tous les Présidents ont succombé à la sirène des hypocrites de la capitale. Jamais ils n’ont pensé à fouiller dans les méandres de l’administration de l’arrière pays pour dénicher là des cadres intègres et indemnes du virus de l’égocentrisme. Les cadres les plus patriotes et les plus consciencieux se retrouvent à l’intérieur du pays. Si réellement Alpha CONDE veut l’accomplissement correct de ses ambitions, il doit dans ces conditions lancer un regard vers les cadres des provinces. Ils sont engagés, patriotes et ont accepté ce que les faux cadres de Conakry ont refusé.
Réellement Mamady Youla a échoué lamentablement dans sa mission à la primature. Il n’a pas été rassurant et convaincant ni dans ses actes, ni dans ses interventions. Nombreux sont les guinéens qui regrettent aujourd’hui son prédécesseur.
En tout cas, il a montré ses limites et au-delà il ne pourra rien faire.

Alpha S.pour Actuconakry.com /Tel : 622 56 56 67

Commentaires

1 commentaire

  1. […]  Cette question mérite réellement d’être posée au regard de la léthargie observée aujourd’hui dans les actions gouvernementales. En tant que chef de gouvernement, il doit réussir à mettre sur pied une équipe solidaire et active dans la résolution des problèmes qui se posent à la nation. Depuis sa nomination à ce poste, on se demande […] Lire la suite … […]

Laisser un commentaire