Le stade préfectoral de Koundara a servi de cadre pour l’organisation de cette 2ème édition de la lutte traditionnelle.

C’est le Ministre des sports de la culture et des patrimoines Historiques qui a présidé la cérémonie devant un parterre de spectateurs.


Koundara au rythme de la lutte traditionnelle au compte de sa deuxième édition.

Ce sport populaire et noble tire sa source dans la nuit des temps selon les organisateurs. Dix lutteurs venus de Badiar se confrontent en élimination par combat individuel. Les catégories de 66 kg s’affrontent entre eux et ceux de 76 et plus luttent également entre eux. Objectif pérenniser la culture de ce patrimoine qui faisait autre fois la fierté de Badiar
Selon des témoignages, la lutte traditionnelle est le sport préféré  la CEDEAO en raison de son authenticité.
Pour le Ministre des sports de la culture et des patrimoines historiques, Sanoussy Bantama sow, la relance de ce sport est perçue comme une étape essentielle vers la nationalisation de la lutte. D’ajouter, il a invité les jeunes à s’intéresser à ce sport qui pourra leur aider à quitter la rue et les maquis.
Cette compétition populaire va durer 2 jours. Les victorieux vont s’affronter ce mercredi par groupe. L’idée est de porter haut les valeurs culturelles de la guinée.
Baba KOUYATE
628473317

Commentaires

2 COMMENTAIRES

  1. […] Le stade préfectoral de Koundara a servi de cadre pour l’organisation de cette 2ème édition de la lutte traditionnelle. C’est le Ministre des sports de la culture et des patrimoines Historiques qui a présidé la cérémonie devant un parterre de spectateurs. Koundara au rythme de la lutte traditionnelle au compte de sa deuxième édition. Ce […] Lire la suite … […]

Laisser un commentaire