Guinéenne et guinéens, pour une guinée prospère et radieuse, faisons peau neuve, pensée neuve pour mettre sur pied un homme neuf !
L’établissement des listes de candidature pour les prochaines élections communales, donne lieu à toute une série de coups bas et favoritisme ou népotisme. Ce fait est caractéristique de toutes les préfectures et communes de Guinée. Aujourd’hui il est passé le temps ou on croyait à l’homme providentiel. La vie et le développement d’une commune est l’affaire de tous, mais d’une seule catégorie d’individus qui ont du mal à apporter un changement positif dans le quotidien des citoyens. Si vraiment on veut le progrès de nos communes, il faut que l’on cesse de faire de l’arbitraire et du clientélisme politique.
A Matoto les choses se présentent de cette façon, le président de la délégation spéciale qui a été vu à l’œuvre et qui n’a d’ailleurs pas rassuré sa population veut encore se faire une place au soleil dans cette liste pour les communales. Le président de la commission chargée d’étudier et d’analyser les différentes candidatures nommé Makissa ,directeur des impôts a adopté une attitude vindicative à l’égard des jeunes ( Cas de Ousmane Dadi camara et Lansana Sangaré)  qui étaient presque tête de liste, se retrouvent à la queue  sur la liste. Il a ordonné à ce que leurs noms soient portés en dernière position sur cette liste. Il est vilain de se servir de sa position politique ou administrative pour régler ses comptes avec ceux qui osent vous braver.
Un homme qui n’a fait aucune d’efficacité dans la gestion de la commune doit-il être reconduit quand on sait que sa gestion a souffert de son égocentrisme et de son refus de partager ou d’associer ses collègues.
Un homme suffisamment connu pour tous les défauts qui le caractérisent ne doit aucunement être tête de liste dans une commune comme Matoto.
Le scénario qui a conduit à la défaite du RPG dans cette commune est malheureusement le même cas de figure qui se profile encore aujourd’hui.
Faut-il alors accepter ce saut dans l’incertitude avec des hommes qui trainent des casseroles derrière eux ? Non !
Aujourd’hui avec l’avancée démocratique dans le pays, il est indispensable de faire une métamorphose profonde pour faire triompher les valeurs de paix et de développement.
Des hommes nouveaux aux esprits nouveaux doivent être choisis et favorisés par leur positionnement sur la liste. Arrêtons de faire une guerre aux sorcières, il faut éviter de régler ses différends en fonction de votre position sociale, politique ou administrative.
Si on ne cherche pas alors à corriger cette mésentente longuement couvée par les militants et sympathisants du parti présidentiel, le naufrage lors des prochaines élections locales est presque évident.

Diabaté Moise ,militant RPG à Matoto / Tel : 666 08 35 26

Commentaires

1 commentaire

  1. […] Guinéenne et guinéens, pour une guinée prospère et radieuse, faisons peau neuve, pensée neuve pour mettre sur pied un homme neuf ! L’établissement des listes de candidature pour les prochaines élections communales, donne lieu à toute une série de coups bas et favoritisme ou népotisme. Ce fait est caractéristique de toutes les préfectures et communes de […] Lire la suite … […]

Laisser un commentaire