Une sagesse africaine nous enseigne que l’aboutissement de la souffrance c’est le bonheur. Cela se vérifie effectivement avec le cas du peuple guinéen dans sa traversée du désert de son destin. Malgré les affres de la colonisation étrangère, la Guinée a conservé sa dignité.
C’est pourquoi d’ailleurs elle a été le seul pays francophone a rejeté le projet de communauté franco africaine en votant non le 28 septembre 1958. Elle accèdera à la souveraineté nationale le 2 octobre de la même année, devenant ainsi un symbole, une référence pour les autres pays africains.
Ce choix historique et glorieux n’est pas demeuré sans conséquences, le jeune Etat indépendant assumera l’entière responsabilité de son choix en bravant toutes les tentatives de déstabilisation perpétrées contre sa souveraineté. Durant le temps de la première République, le pays a fait face à ce que l’on a appelé le complot permanent. Bien que prouvé avec des évidences irréfutables, certains guinéens refusent de croire à cette tragédie politique connue par le pays. Malgré les manœuvres machiavéliques et parfois cyniques du colonialisme et de l’impérialisme, la Guinée est demeurée sereine pour défendre courageusement son indépendance.
La mort du premier Président le 26 mars 1984, ouvrira une nouvelle ère pour le peuple de Guinée. L’enthousiasme, l’incompétence et la fébrilité du nouveau pouvoir ont conduit à des excès voire à des dérives socio politiques qui porteront de grandes stigmates à la nation. L’élan de développement amorcé par la première république sera dévié par des réformes sauvages qui impacteront négativement l’essor économique et politique du pays.
Cette période sera comme une éclipse dans la destinée du peuple de Guinée.
Des réformes au gré de la cupidité et de l’égocentrisme des cadres vont complètement agenouiller le pays. Le malaise sera si profond que la Guinée disparaitra totalement du radar des pays fréquentables. La mal gouvernance doublée de détournement des deniers publics ont exacerbé la pauvreté et la misère du peuple qui ne savait plus à quel saint se vouer.
Le pays n’était plus à mesure de respecter ses engagements internationaux, il devenait de moins en moins fréquentable. La dette plus présente que jamais endiguait les voies vers le développement.
C’est dans cette détresse que le peuple implorera la grâce divine. Des hommes et des femmes seront inspirés pour organiser des séances de lecture de coran à travers tout le pays. Ils demanderont à Dieu de donner à ce pays qui n’a que trop souffert des méfaits de ses propres fils, un homme pour la conduite de leur destinée. Clément et miséricordieux, le Tout-Puissant accèdera à leurs prières, en faisant don au peuple d’un messie, d’un rédempteur et d’un sauveur : le Pr. Alpha CONDE.
Depuis, la Guinée est entrée dans une nouvelle ère de progrès et de démocratie. Les faits sont plus évocateurs que la parole, il n’y a pas une seule partie du pays qui n’est connu les fastes de cette nouvelle ère.
Aucune structure, aucune corporation, aucune couche sociale n’a été oubliée par le changement amorcé par cet homme providentiel. Il a été le seul a libéré le peuple de ce lourd fardeau de l’impôt de capitation qui en réalité ne servait qu’à enrichir des fonctionnaires véreux de l’administration publique.
Que dire alors de la prise en compte des souffrances des femmes qui d’ailleurs n’osaient plus venir dans les centres hospitaliers à cause des frais liés à l’accouchement.
Qui pouvait un seul jour imaginer que les paysans guinéens seraient pris en compte pour l’amélioration de leur travail ?
Qui savait que le pays serait capable de se dépêtrer des mailles du FMI pour atteindre le PPTE ?
Qui aurait cru que ce pays serait redevenu fréquentable et même devenir le pôle d’attraction des argentiers du monde ?
Aujourd’hui le guinéen est devenu fier, il a désormais sa place dans le concert des nations, plus jamais il ne sera stigmatisé parmi les autres africains.
La destination guinée est incontournable sur tous les aéroports du monde. Le nouvel essor économique de la Guinée attire les investisseurs les plus sérieux, les plus cotés et les plus entreprenants.
Les opérateurs économiques guinéens naguère importateurs de denrées alimentaires, ont appris à grandir avec le Pr. Alpha CONDE qui leur a offert l’opportunité des contacts à travers le monde. Il n’est pas facile de comptabiliser les actes posés par ce patriote hors pair car, il les pose dans la plus grande humilité et dans le seul souci du bien être de ses compatriotes.
Son audience internationale, son pragmatisme, son charisme aujourd’hui international font de lui l’un des chefs d’Etat les plus écoutés et les mieux introduits dans la haute sphère des dirigeants de ce monde. Le plébiscite de son action à la tête de l’Union africaine par le collectif des diplomates accrédités au pays, remplit de joie le cœur de tout patriote. Son souci fondamental est le développement de son pays. Son bâton de pèlerin lui a permis de voir et d’importer dans son pays tout ce qu’il ya de meilleur chez les autres.
Si les jours passent et ne se ressemblent pas, les hommes aussi passent et ne se ressemblent pas également. Le pays a connu des chefs d’Etat qui ont apporté chacun quelque chose à la patrie :
Ahmed Sékou Touré est le père de l’indépendance, il a forgé la personnalité et la dignité de la Guinée.
Général Lansana Conté a pour sa part ouvert le pays au monde extérieur et au multipartisme intégral. En dépit des dérives constatées pendant son règne, il faut lui accorder ce crédit car, personne avant lui n’avait autorisé cela.
Le Pr. Alpha CONDE est le bâtisseur et le démocrate. Il est le père de l’émergence économique et sociale de la Guinée. Ce qu’il a réussi en cinq ans personne d’autre ne pouvait le faire. Il l’a fait parce qu’il aime sa patrie, parce qu’il a la vision, parce qu’il à la compétence nécessaire.
A l’image des grands bouleversements économiques qui s’opèrent dans le pays grâce à son leadership, peut-on avoir meilleur à lui dans ce pays ?
La probité morale exige l’honnêteté chez tous, même quand on n’aime pas le chien, force est de reconnaitre qu’il a les dents blanches.
Les vendeurs d’illusion qui spéculent sur un troisième mandat du chef de l’Etat et qui vont jusqu’à menacer avec des considérations subjectives, ont-ils demandé l’avis du peuple ? Plus jamais ce peuple n’acceptera que son devenir soit hypothéqué par des égoïstes qui ne défendent que leurs propres intérêts.
Tant que le Pr. Alpha CONDE continuera a faire le bonheur de ce peuple, tant qu’il œuvrera dans le sens du développement harmonieux de sa patrie, les populations guinéennes lui témoigneront leur reconnaissance et leur soutien indéfectible.
Mieux vaut partir avec un chauffeur compétent qu’un apprenti-chauffeur si l’on veut arriver à destination à bon état.
Pr. Alpha CONDE vous êtes devenu aujourd’hui la fierté du continent africain. Vous avez par votre savoir faire amener les occidentaux au respect des dirigeants de ce continent. Tous les pays du monde rêvent d’avoir un Président de votre carrure, de votre audience et de votre intelligence. C’est alors une aubaine pour la Guinée de vous avoir comme Président.
Qu’on le veuille ou pas, vous êtes pour la majorité des guinéens l’homme de la situation en qui il faut faire éternellement confiance.
Vive l’unité nationale
Vive la paix

Commentaires

1 commentaire

  1. […] Une sagesse africaine nous enseigne que l’aboutissement de la souffrance c’est le bonheur. Cela se vérifie effectivement avec le cas du peuple guinéen dans sa traversée du désert de son destin. Malgré les affres de la colonisation étrangère, la Guinée a conservé sa dignité. C’est pourquoi d’ailleurs elle a été le seul pays francophone a […] Lire la suite … […]

Laisser un commentaire