La plainte déposée par la police des murs a été transmise à la fille MD par la responsable de la section des questions des moeurs.
Répondant à la convocation au commissariat de la police de Labé, la présumée mise en cause  a vue que c’est elle-même qui a filmée la scène dont elle fait l’objet de débats sur les réseaux sociaux et les médias locaux et site d’information. Tout de même elle affirme que ce n’est pas elle qui a divulgué la vidéo sur les réseaux sociaux. Avant d’ajouter que la vidéo dans laquelle elle montre ses parties intimes avec des maux de pornographie a été tournée il ya quelques jours et quelle était destinée en privée à son petit ami en guise d’amour.
A en croire la fille MD, cest au cours dune rencontre avec ses amies quelle aurait transférée la vidéo sans se rendre compte. Et que cest peut être une de ses amies qui aurait divulgué son top secret sur les réseaux sociaux. Elle-même se dit surprise de voir cette vidéo de Sextappe sur les réseaux sociaux avant que les médias locaux nen fassent échos.
Selon le commissaire central adjoint de la police de Labé, le commandant Mamadouba MMah Bangoura, cette vidéo de Sextappe qui fait la une sur les réseaux sociaux est une atteinte à la pudeur publique. Avant de préciser qu’ils sont entrain de rechercher la ou les personnes qui auraient publiées cette vidéo dite de privée sur les réseaux sociaux. Car au dire de l’officier de police, cette ou ces personnes ne dispose d’aucuns droits pour publier une image qui ne leur ou ne l’apportaient pas.
Une pratique condamnée par les lois guinéennes, soutient le commandant Mamadouba MMah Bangoura du commissariat central de la police de Labé.
A l’heure qu’il fait le dossier est déféré à la justice pour la suite des enquêtes. Quant à l’actrice du filmage de la vidéo de Sextappe, elle séjourne à la prison civile de Labé en attendant d’être située sur son sort peut être à partir du mardi 27 février 2018 par le tribunal de première instance de Labé. Nous y reviendrons !
Labé, Boubacar Timbo Diallo

2 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here