Il aura fallu attendre une série de négociations entre le gouvernement et les syndicats d’enseignants pour tenter de sauver l’année scolaire perturbée depuis des mois.
Avec l’appui des médiateurs notamment Tibou Kamara,Kiridi Bangoura, mais aussi le médiateur de la République, l’ancien premier ministre Mohamed Said Fofana et autres, les acteurs majeurs avaient consigné dans leur revendication ,une kyrielle de mesures en réponse aux points inscrits dans le protocole  du syndicaliste  Soumah Aboubacar et Compagnie. Actuconakry.com revient sur les premiers éléments d’une journée tant attendue entre acteurs syndicaux et la commission gouvernementale désignée à l’issue d’une rencontre entre le syndicaliste Aboubacar Soumah et le Président de la République Alpha Condé.
 Qu’en est-il des accords retenus entre le gouvernement et les syndicats d’enseignants  au cours de cette journée du 28 février 2018 ?
la rencontre était une occasion pour le gouvernement, selon Tibou Kamara, «d’apporter des réponses précises par rapport aux revendications posées par les syndicalistes
‘La seule avancée majeure est celle de la levée de la suspension du Secrétaire général du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG), Aboubacar Soumah.
Tibou Kamara, l’actuel ministre conseiller du Président guinéen a s’est confié à la presse en ces termes  « Les 40%,  je le rappelle, c’est un acquis pour eux, il ne s’agit pas d’une négociation nouvelle. Les 10% ont été déjà payés à la fin de ce mois de février. Les discussions tournent autour des 30 %, les modalités et les échéances de payement de ces 30% ».
Pour Aboubacar Soumah, seul le payement des 40% avec effet rétroactif couvrant les mois d’octobre et, novembre et janvier pourra lever le mot d’ordre de grève.
Pour Mohamed Said Fofana, « Il faut dire que les choses se passent très bien à notre entendement. C’est une bonne chose parce que les deux parties ont accepté de se rencontrer, ça c’est déjà un acquis. Les positions d’hier ont bougé, donc, nous espérons que les choses vont bouger demain »
Affaire à suivre !

Actuconakry.com

1 commentaire

  1. […] Il aura fallu attendre une série de négociations entre le gouvernement et les syndicats d’enseignants pour tenter de sauver l’année scolaire perturbée depuis des mois. Avec l’appui des médiateurs notamment Tibou Kamara,Kiridi Bangoura, mais aussi le médiateur de la République, l’ancien premier ministre Mohamed Said Fofana et autres, les acteurs majeurs avaient consigné dans leur […] Lire la suite … […]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here