C’est dans la nuit du Mercredi 28 février à jeudi 1er mars 2018 que des échanges de tirs de coup de feu ont eu lieu entre les gardiens des magasins et un groupe de malfrats dans le secteur Dow Saré, commune urbaine de Labé. Opération au cours de laquelle, un des visiteurs non désireux a été atteint d’une balle dans son abdomen. Selon les propos recueillis sur les lieux du drame par votre quotidien actuconakry.com basé à Labé, ces présumés malfrats dont on ignore le nombre étaient venus pour cambrioler des magasins. Sur le terrain un magasin avait commencé à être cambriolé par les bandits et devant ce magasin, le pare-brise d’une voiture a été complètement endommagé on ne sait pas par qui.
Au chef du secteur Dow Saré d’expliqué : «  c’est aux environs de 2heures du matin moins que j’ai été réveillé par des coups de feu intense. Mais à cette heure 2 heures du matin je ne pouvais pas sortir pour crier secours. C’est lorsque nous avons quitté la mosquée pour la prière de l’aube que j’ai vu un petit attroupement ici et suis venu à l’information. Ainsi on m’a dit que c’est un bandit qui est tué. J’ai informé par la suite le chef de quartier et lui aussi à son tour s’est joint à moi et on a informé les services de sécurité, les agents de la santé. Tout le monde est venu même vous les médias vous êtes sur les lieux. Selon les témoignages recueillis, on nous dit que ce bandit s’est surnommé Roi, il est originaire de Madina Goro, dans la sous-préfecture de Taranbally », précise Maitre Gallé Camara.
Le chef du quartier Dow Saré demande aux commerçants de ne pas laisser garer les camions à partir de 18 devant leurs magasins. Car à l’en croire, les bandits utilisent ces gros porteurs stationnés là comme bouclier pour cambrioler les magasins. Par ailleurs, Maitre Gallé Camara invite les autorités et les services de sécurité à redoubler d’ardeur pour la sécurisation des citoyens et de leurs biens.
Le corps du jeune présumés bandits a été transporté à la morgue de l’hôpital régional de Labé en attendant que ses parents ne se présentent pour récupérer ledit corps.
Labé, Boubacar Timbo Diallo   

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here