Quelques après avoir rendu sa démission au Kenya, Paul Put a été nommé entraîneur du Syli National de la Guinée vendredi. Le technicien belge vient remplacer Lappé Bangoura, limogé en plein Championnat d’Afrique des Nations (CHAN 2018), et sera le nouveau patron de la sélection guinéenne. Pourquoi c’est l’ancien sélectionneur du Burkina Faso qui a été retenu sur la quatre-vingtaine de candidatures à ce poste ? En conférence de presse, le président de la Fédération Guinéenne de Football a expliqué ce choix qui, d’après lui, dépendait de plusieurs critères.
« Après dépouillement, nous avons d’abord retenu 23 candidatures, après nous sommes arrivés à 6. En tenant compte des conditions salariales, de l’obligation de résider en Guinée et de participer au développement du football guinéen, pas seulement de la sélection A », a fait savoir Antonio Souaré avant de poursuivre : « Il fallait quelqu’un qui, au minimum, soit allé en finale ou demi-finale de la Coupe d’Afrique des nations. Ou qui ait au minimum participé à la Coupe du monde ou aux barrages pour la Coupe du monde. Quand vous voulez devenir grand, il faut choisir de grandes personnes », a ajouté le patron de la Féguifoot.
Il ne reste plus qu’à espérer que Paul Put donne satisfaction à ses nouveaux employeurs. Il aura l’occasion de le démontrer lors des éliminatoires de la CAN 2019 qui recommencent en septembre prochain.

Africasports

 

 

1 commentaire

  1. […] Quelques après avoir rendu sa démission au Kenya, Paul Put a été nommé entraîneur du Syli National de la Guinée vendredi. Le technicien belge vient remplacer Lappé Bangoura, limogé en plein Championnat d’Afrique des Nations (CHAN 2018), et sera le nouveau patron de la sélection guinéenne. Pourquoi c’est l’ancien sélectionneur du Burkina Faso qui a été retenu sur la […] Lire la suite … […]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here