Depuis le début de l’année académique 2017-2018, le système éducatif guinéen fait face à de nombreuses perturbations qui ne laissent pas indifférents les parents d’élèves et  élèves de la Guinée
Si la majorité silence est montée au créneau pour dénoncer la radicalisation des parties prenantes et fait part de l’inquiétude des parents quant à l’issue de l’année scolaire  en cours.
Sur la table de négociation ce vendredi  09 mars 2018 le gouvernement et les syndicats du SLECG veulent peaufiner  un protocole d’accord à l’issue de ces  négociations.
Aux dires de nos sources concordantes,les 30% qui constituaient la pomme de discordre serait un acquis pour le groupe Aboubacar Soumah et paires.
Les mêmes sources précisent qu’ils seront payés graduellement aux enseignants de cette façon graduelle, à savoir 10% au mois de mai prochain ,10% novembre prochain et les 10% restant janvier 2019.
Une chaleureuse poignée de mains entre les négociateurs serait attendue dans la salle des actes du palais du peuple.
Aboubacar Soumah et collègues accepteront-ils cet accord proposé par les membres du gouvernement pour lever enfin ou suspendre le mot d’ordre de grève déclenché depuis 12 février 2018 ?
La réponse c’est ce samedi quand ils rencontreront la base au siège de leur syndicat à Dixinn.

Actuconakry.com 

 

1 commentaire

  1. […] Depuis le début de l’année académique 2017-2018, le système éducatif guinéen fait face à de nombreuses perturbations qui ne laissent pas indifférents les parents d’élèves et  élèves de la Guinée Si la majorité silence est montée au créneau pour dénoncer la radicalisation des parties prenantes et fait part de l’inquiétude des parents quant à l’issue […] Lire la suite … […]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here