Frappé par une maladie mentale qu’il traînait depuis un bon temps, le jeune Thierno Habib Cissoko, a mis fin à ses jours dans la matinée de ce samedi 17 mars 2018 par pendaison dans sa chambre sise à Donghora, dans la commune urbaine de Labé. Âgé de 22 ans le jeune défunt était étudiant à Conakry avant d’être touché par la maladie. Des sources nous ont confié que Thierno Habib Cissoko prenait de la drogue et certains produits prohibés d’où la genèse de sa folie. Après s’être traité pendant longtemps à Conakry, le jeune finira par revenir à Labé pour continuer le traitement.
Un des frères de la victime témoigne « c’est le matin-là qu’il s’est suicidé à la maison. Il était un peu malade. Suis rentré le trouver entrain de manipuler le téléphone et je l’ai demandé si ça va il m’a répondu oui. Dès que suis sorti j’ai entendu le bruit soit disant qu’il s’est suicidé.
Il s’appelle Thierno Habib Cissoko et il a 22 ans. C’est un étudiant. Il n’a pas rendu l’âme sur le champ c’est ici à l’hôpital il a rendu l’âme » a précisé, Boubacar Kebé.
Le corps de Thierno Habib Cissoko après le constat de la police et l’expertise médicale a été remis à ses parents pour son inhumation.
Labé, Boubacar Timbo Diallo  

1 commentaire

  1. […] Frappé par une maladie mentale qu’il traînait depuis un bon temps, le jeune Thierno Habib Cissoko, a mis fin à ses jours dans la matinée de ce samedi 17 mars 2018 par pendaison dans sa chambre sise à Donghora, dans la commune urbaine de Labé. Âgé de 22 ans le jeune défunt était étudiant à […] Lire la suite … […]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here