Quand on entend le chef de file de l’opposition se targuer des sempiternelles marche et ville morte, on jauge en conséquence son obsession pour le pouvoir. Sinon comment comprendre qu’un leader puisse passer plus d’une demi-décennie à pratiquer sans succès une même et seule stratégie : la rue. Connait-il réellement l’incidence négative de la rue sur la conduite d’un programme de société ? il l’ignore totalement c’est pourquoi l’autre lui a qualifié d’apprenti politicien.
Mettre les enfants d’autrui dans la rue, en aiguisant en eux la haine et le mépris pour le pouvoir et ses institutions semble être le savoir faire de « Kötö Cellou ». Aujourd’hui il se livre à un décombre macabre, mieux il va jusqu’à réserver une place au cimetière pour ses prochaines victimes. C’est à dessein qu’il lance ces jeunes dans la rue peut-on dire car, il ne tire jamais les conséquences des marches qu’il commande. On croirait même qu’il se moque de la mémoire des hommes qu’il a sciemment envoyés à l’échafaud
 Bantama Sow le disait : Cellou dénombre ses victimes pour : ou se venger, ou respecter les recommandations de son marabout. Oui ce dernier lui aurait demandé de donner en sacrifice 100 humains s’il veut gagner le pouvoir. C’est justement dans cette optique qu’il s’acharne, qu’il s’obstine pour compléter ce nombre. Ces enfants qui descendent dans la rue n’ont certainement pas de familles ou de parents.
A les voir à la télévision le spectacle est décevant. Quand un homme a de l’artichaut dans sa poitrine et non un cœur, il peut se permettre de dresser les enfants d’autrui comme des fauves.
Mais Cellou n’a qu’à savoir qu’à force de livrer ses militants à la potence, le jour viendra où il subira de plein fouet, l’effet boomerang de ses actions. Si ce n’est pas à dessein qu’il jette les enfants dans la rue, qu’il veuille donner la paix aux populations de la capitale, elles sont fatiguées de Cellou et de son repli identitaire. Puisqu’il s’évertue jusque là à dénombrer les morts pour atteindre le chiffre fatidique 100, il risque gros de cette macabre prédiction.
Cellou a intérêt d’arrêter la violence, il est le seul et unique responsable de toutes ces agitations connues.
Algassimou Korbhè Diallo / Tel :  666 08 35 26

1 commentaire

  1. […] Quand on entend le chef de file de l’opposition se targuer des sempiternelles marche et ville morte, on jauge en conséquence son obsession pour le pouvoir. Sinon comment comprendre qu’un leader puisse passer plus d’une demi-décennie à pratiquer sans succès une même et seule stratégie : la rue. Connait-il réellement l’incidence négative de la rue sur […] Lire la suite … […]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here