Ce triste drame ce produit dans la matinée de ce lundi 26 mars 2018 aux environs de 10 heures moment de la récréation à l’école primaire de Kouroulah 1, dans la commune urbaine de Labé.
La victime Mamadou Lamine Kanté âgé d’environ 6 ans en classe de 1ère année, nous apprend on a été fauché en pleine figure par un pilier de la clôture de son établissement scolaire au moment où il était de passage. Le pilier s’est écrasé sur lui et il est mort sur coup, ce, après avoir perdu beaucoup de sang. Le garçon est le fils de Mamadou Diouma et de Fatoumata Sira Baldé, originaires de Doghol Touma, dans la préfecture de Pita.
Anxieux, les responsables de l’école primaire de Kouroulah 1 ont aussitôt informés les autorités préfectorales de l’éducation de Labé, qui à leur tour ont ralliés le lieu du drame pour constater la mort tragique de l’écolier sous les gravats du pilier. De là, ils ont transporté le corps de Mamadou Lamine Kanté à la morgue de l’hôpital régional de Labé.
Dans l’enceinte dudit centre hospitalier, enseignants, autorités éducatives avec à la tête la directrice préfectorale de l’éducation et autres personnes étaient tous mobilisés pour la triste circonstance.
Au moment où on mettait cet élément sous presse, la direction de l’école primaire de Kouroulah 1 avaient libérés les autres écoliers pour nous dit-on partir saluer dans la famille morutière. Mais cependant, Mamadou Diouma Kanté, père de l’écolier décédé, se trouvait dans son Doghol Touma natal et les autorités éducatives tentaient de le joindre pour l’informer de la triste nouvelle.
A l’école primaire de Kouroulah 1 force est de reconnaitre que toute la clôture située en sa partie ouest est tombée sous le poids de non seulement le mauvais travail effectué mais également le manque d’entretien de la dite cour. Sur les lieux, seuls quelques portions de piliers tenaient en des endroits de la clôture. Comme pour dire que l’état de délabrement et d’abandon des établissements scolaires publics n’est de secret pour personne dans la commune urbaine de Labé.
Labé, Boubacar Timbo Diallo : Correspondant à Labé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here