Le pays vient de connaitre deux crises majeures qui ont endeuillé des familles et causé d’importants dégâts matériels. Tout le peuple de Guinée a exprimé son ras le bol face à certains événements récurrents qui empestent la vie dans la cité. Ces marches inutiles et meurtrières affectionnées par l’opposition républicaine, si elles sont constitutionnelles, elles ne sont pas pratiquées dans un esprit démocratique. Face à l’exacerbation de la crise, le chef de l’Etat a dit vouloir se mettre à l’écoute de la majorité silencieuse. Il a aussi fait l’annonce d’un remaniement ministériel, pour apporter du sang nouveau avec des cadres qui pourraient se mettre à l’écoute du peuple. Cette annonce a mis du baume au cœur des populations fatiguées de voir des ministres qui ne partagent pas les aspirations du Président de la république.
Au lieu des décrets, on assiste encore à une consultation des acteurs politiques ceux la mêmes qui ont signé un pacte avec le Pr. Alpha CONDE en 2016.
Allons- nous continuer à patiner en voulant écouter ces leaders politiques qui n’ont d’autre ambition que leur égo ? De telles rencontres n’ont aucun sens parce que, les mêmes mots seront dits aux mêmes personnes et, elles ne modifieront d’aucun iota leur attitude.
Les premières consultations ont abouti à l’élaboration des principes et des lignes de conduite. Cela n’a pas été respecté par ces acteurs politiques, qui ne se gênent même pas de fouler les lois du pays au sol.
La loi est là, personne n’est au-dessus d’elle. Qu’elle soit appliquée dans toute sa rigueur pour permettre au peuple d’avancer dans la voie du progrès.
Quand les hauts cadres du pays ne résistent pas à la tentation de détournement et de corruption cela devient très inquiétant. Faut-il alors faire appel aux expatriés pour résoudre ce problème ? Non. La solution réside plutôt dans le choix des hommes, un choix basé sur des critères définis. Des cadres intègres et compétents sont légions dans notre pays seulement, ils sont couverts du givre de manque de considération. Souvent relégués au second plan, ils évoluent dans l’ombre des cadres incompétents pour lesquels ils sont obligés par respect de la hiérarchie de mettre leur talent à leur service. Ils passeront par tous les moyens pour les  empêcher d’émerger, ce qui pourrait nuire à leur réputation et au pays.
En Guinée d’aujourd’hui , l’impunité a volé en éclat, il ne sera plus question d’évincer un cadre simplement, s’il doit au peuple que la justice le poursuive pour qu’il rembourse sa forfaiture .C’est tout ce que le peuple demande et c’est ce que vous aviez promis en 2010.
C’est quoi enfin le projet Mr Le président ?

Lamine Diabaté ,militant RPG à kankan / Tel : 657 36 36 26

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here