La simple évocation de son nom suscite des commentaires et nourrit les fantasmes. Normal, serait-on tenté de dire. Si le processus de construction de la Cité à 20 étages a aussi intrigué les guinéens, c’est parce que la cession des propriétés ne s’est pas toujours opérée dans les règles de l’art. Pour en avoir le cœur net, www.Actuconakry.com s’est promené dans les dédales de ce sulfureux dossier (qui est loin d’avoir révélé tous ses secrets) où se mêlent népotisme, gabegie et omerta.
Un homme d’affaires très en vu en guinée dont nous nous  taisons le nom ici serait en compagnie d’une autre dame derrière ce coup de massue en complicité avec des commis de l’état.
Des occupants en colère
Contacté par Actuconakry.com l’un des occupants et ancien haut commis de l’état botte en touche. « Il n’y a pas de quoi fouetter un chat »s’ils veulent nous déloger, qu’ils le fassent dans les règles de l’art,mais, déguerpir illégalement 29 familles, occupants un domaine de l’Etat de plus de 20 ans et tous anciens hauts fonctionnaires de l’état relève de la duperie et de la supercherie »

Pour cet autre, ces gens-là ne veulent en aucun cas faire du sérieux dans ce projet utopique , si non, ils n’allaient pas nous jeté par la fenêtre un premier préavis de libérer le coin.
Si c’était le sérieux comme ils auraient dit au président de faire d’ici une cité d’emmergence,la moindre des choses c’est de respecter ce que disent les textes en pareil cas » regrette cet occupant depuis 1986.
La transformation du site de l’immeuble  «Printania » en Cité de l’Emergence serait un projet perverti.
Il serait un projet non du Pr. Alpha Condé  mais d’un groupe de personnes qui aurait promis au locataire de Sékouthoureya d’en faire des lieux d’une cité d’émergence .
A dire vrai, On semble bien loin de cet idéal de rupture dans l’assainissement du secteur immobilier dans notre pays.

Mamady Kaba pour Actuconakry.com

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE