Non content de la manière dont le préavis de grève est lancé par la corporation des boulangers, le chef de l’Etat met en garde l’équipe venue à sa rencontre au palais Sékouthoureya.
«On ne se fout pas de moi. Sacko n’est pas mon interlocuteur, c’est El hadj Fofana mon interlocuteur. Il n’y aura plus de contrat entre Sacko et moi. Il n’est même pas capable de voir un ministre, c’est le Président qu’il veut voir et c’est dire après dans les quartiers ceci et cela. Le ministre du commerce va venir, vous aller en discuter. On vous a fait venir pour ne rien, au lieu de vous parler des boulangeries modernes, il a dit dans une radio qu’il faut exporter la farine. Lui il est qui ?  Grève, grève, ils n’ont qu’à grever, ils verront. C’est par respect pour ceux qui sont venus de l’intérieur que je suis ressorti pour vous rencontrer. Je vais vous dire qu’il vous a menti. J’ai appelé Sacko dès qu’on m’a informé de leur préavis de grève et il m’a dit que c’est faux. Désormais, quand il y a un problème, le ministre du commerce est là ». Quelques propos durs du Chef de l’Etat.

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here