On parle du code électoral et ce qu’ils appellent « la politisation à outrage dans les quartiers ». Apparemment, ils n’étaient pas en Guinée ou sont-ils en train de nous montrer leurs hypocrisies. Il n’ y a aucun domaine en Guinée où il n’y a pas la politisation à outrage et on peut même ajouter avec des sérieuses et dangereuses connotations ethniques.
Pour résoudre un problème, il faut courageusement s’attaquer à sa source. Nous avons la politisation à outrage dans tous les domaines en Guinée, les calculs de pourcengages ethniques faussement appelés élections, les confrontations inter-ethniques que nous manquions honteusement par les affrontements inter-militants, les distributions de postes et institutions selon les critères purement régionalistes et ethniques et sans oublier les oppositions haineuses et bêtes, … parce que nous avons les regroupements régionalistes et ethniques à la place des vrais partis politiques et leurs leaders ethnocentristes et néfastes pour la paix et le développement socioéconomique dans notre pays. A la tête desquels le RPG arc-en-ciel et l’UFDG sont les pires en la matière.
Une chose est sûre, si nous continuons à dormir debout, alors nous allons détruire ensemble la Guinée: chaque cinq ans, dépenser des milliards pour s’entre-tuer ou risquons de finir par avoir quatre petites Républiques et ainsi chacun fera ses conneries chez lui. Partout où il y a pas l’unité, il y a la division; et partout où il n’y a pas l’amour, il y a la haine.
En 2015, nous avions prévenu avant les élections que la Guinée n’aura ni paix ni développement socioéconomique tant que nous aurons les partis comme l’UFDG et le RPG Arc-en ciel et peu importe lequel sera à la présidence ou dans l’opposition. L’histoire nous a sans doute donné raison.

Ibrahima Kandja Doukouré

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here