A ce rythme, l’Union des Forces Républicaines (UFR) risque de se vider totalement dans la région de Conakry.
On constate parfois des démissions, le boycotte des assemblées générales du parti par des fédéraux, autres responsables et des militants qui ne viennent au siège qu’à l’annonce de l’arrivée du président Sidya Touré .
Remonté contre cet état de fait fréquent au siège de l’UFR, le vice-président Bakary Zoumany fait amèrement remarquer aux responsables ceci  « Vous qui êtes à  la base, il faut harceler vos responsables. Quand vous venez ici et que vous ne voyez pas votre fédéral, votre secrétaire général, il faut les pointer du doigt dans vos quartiers en leur disant que vous ne les avez pas vus à l’assemblée générale alors qu’ils sont les premiers responsables »comme pour dire que la saignée vire à l’hémorragie si l’UFR n’y prend garde.

Soumah Mamadouba pour Actuconakry