Le litige entre les deux parties date de mars 2011, quand le président Alpha Condé élu en novembre 2010 a annulé par décret la concession du terminal à conteneurs du port de Conakry, octroyée en 2008 à Getma. Il était notamment reproché à la filiale de Necotrans de ne pas avoir respecté ses engagements. Quelques mois plus tard, la gestion du terminal a été confiée au groupe Bolloré.
Des années plutard, cette rocambolesque affaire refait surface et occupe la scène sociopolitique en guinée.
Tantôt, c’est le Chef de l’Etat qui jure de porter plainte pour diffamation et tantôt, c’est le Chef de file de l’opposition guinéenne qui est indexé d’avoir favorisé GETMA à installer en guinée.
Ce jeudi,Elhadj Cellou Dalein face à la presse sort de sa réserve et se confie en ces termes  «On dit que je ne veux pas parler parce que j’aurais des intérêts avec Bolloré ou Getma. Je ne connais ni Bolloré, ni Getma International. Maintenant, on attribue l’idéal que j’ai des actions à Getma et que j’aurais peut être contribué à favoriser Getma.  Mais comment est-ce possible ? Je suis parti du gouvernement en avril 2006. L’appel d’offres pour l’attribution du terminal à conteneurs est intervenu en 2008 et le marché a été attribué. Comment je peux influencer l’attribution de ce marché à Getma International ? Il y a une stratégie au niveau du pouvoir, qui consiste à déplacer le débat. Je n’ai aucune participation dans l’attribution du marché, je n’ai joué aucun rôle… »
S’agissant de cet autre dossier dit affaire Asperbras (cette société qui a livré les épaves de groupes électrogènes dans le but d’améliorer la desserte à Conakry.
Le  président de l’UFDG dévoile qu’il s’était trompé de cible et s’excuse au près du fils unique du président Alpha Condé qu’il avait accusé dans un passé récent d’être au centre de cette saignée financière.
 « Je demande pardon à Mohamed Alpha Condé . C’est Papa Koly qui était dans le gouvernement à l’époque des faits qui  m’a donné la bonne information. C’est plutôt Dénis Sassou NGuesso, qui a envoyé la société en guinée. »