A conakry,c’est la panique totale: sapeurs pompiers, agents de la CMIS ,bénévoles, faux policiers  et quoi encore..!,sont déversés dans la rue dont le seul but serait de remplir leur poche en rançonnant les taximètres et autres usagers de la route au vu et au su des responsables de la sécurité routière.
Les rançonnements des conducteurs de véhicules, des motards, des arrestations arbitraires et parfois des bastonnades sont entre autres le sport favori de certains éléments de la Police routière tant à l’intérieur du pays que dans la capitale Conakry.
Aux différents carrefours de la capitale, l’on observe aisément des agents en tenue de police, regroupés comme des fourmis et l’objectif de leur présence est ignorée: Yé saaré! (prix de l’eau)
Cette forme d’incivisme des agents de la police routière a atteint son paroxysme, elle est flagrante et connue de tout passant et autres usagers de la route.
A l’allure des choses, il ne serait point abusif de supprimer cette direction de la police routière si commissaire Boubacar SAAR et compagnie  seraient ‘’intouchables’’.Car ils ont montré leurs limites en matière de gestion de la circulation routière.

Affaire à suivre !

Kaba Moustapha pour Actuconakry.com / 666 08 35 26