” Je remercie très sincèrement le président Alpha Condé pour cette marque de confiance. Je mesure l’ampleur de la tâche. Je me mets entièrement au service du Chef de l’Etat, de la Guinée et des Guinéens pour relever ensemble nos défis communs”.
Ce sont là les premiers mots du Dr Mohamed Diané, suite à la formation du nouveau gouvernement. Une équipe où, en plus de la Défense nationale, il devra assumer la fonction de ministre en charge des Affaires présidentielles.
 Dans un post sur sa page facebook, Dr Mohamed Diané, fraichement de retour d’une mission au Kazakhstan, a tenu donc à remercier le Prof Alpha Condé pour cette marque de confiance.
Pour ce qui connaissent, tant soit peu, les relations entre les deux hommes, cette promotion n’a rien de surprenant. On pourrait même dire que cela va de soi.   Pour la petite histoire, au début des années 90 en Guinée, quand Alpha Condé entamait sa lutte pour la promotion de la démocratie et de l’état de droit en Guinée, Dr Diané  venait à peine de soutenir avec brio une thèse de  doctorat en sciences biologiques (génétique), à Sofia en Bulgarie. Et ce fut le début d’une longue période de militantisme faite de fortes convictions et d’une loyauté sans faille au président Alpha Condé, alors opposant historique.
C’est ainsi qu’il a toujours figuré dans le cercle restreint des proches lieutenants de celui qui tient aujourd’hui les rênes du pays. Que ce soit à l’assemblée nationale sous Conté au compte de l’opposition, ou dans les structures du RPG, où il fut longtemps le gardien du temple lors des longs séjours du leader opposant  Alpha Condé à l’étranger.
Mohamed Diané a  toujours déployé des efforts pour soutenir le Comité des Cadres du Parti, pour renforcer les capacités des jeunes et des femmes. Il a toujours su ce que voulait Alpha Condé, bénéficiant alors des relations privilégiées qu’il a entretenues avec feu Malick Condé, le défunt jeune frère du président.
Ce cadre intellectuel, rigoureux avec un calme olympien, homme de principe, a fait savoir partout qu’il est et demeure un rempart autour d’Alpha Condé.
Entre les deux, c’est un long fleuve tranquille que rien ni personne ne saurait troubler.
Comme vient de l’attester, s’il en était besoin, le rôle à lui dévolu dans le nouveau gouvernement par le président Alpha Condé.
Une promotion plus que méritée ! Que peut-on dire de plus ?

Par François Mara