ACTUCONAKRY.COM / Après sa nomination au sein de la nouvelle équipe Gouvernementale dirigée par le Premier Ministre, Chef du Gouvernement Ibrahima Kassory Fofana, Edouard Niankoye Lamah a été officiellement installé ce jour, par le secrétaire Général du gouvernement  dans ses  fonctions  de Ministre d’Etat de la santé.
Dans son allocution, Abdourmahmane Diallo Ministre sortant, dira qu’il y’a de cela deux ans et demi il lui a été confié les destinées du Ministère de la Santé avec une lettre de mission dans laquelle, il devait atteindre un certain nombre d’objectifs prioritaires, notamment :
  • Renforcer la résilience du système de santé face aux épidémies et autres situations d’urgence ;
  • Améliorer la couverture en infrastructures sanitaires et en équipements médicaux essentiels ;
  • Assurer la disponibilité des produits pharmaceutiques et dispositifs médicaux ;
  • Améliorer la Gouvernance du secteur en renforçant la planification, le système d’information, le contrôle et la moralisation de la Profession.
  • Améliorer les indicateurs de la santé maternelle et infantile.
Plus loin, le Ministre de la santé  sortant a rappelé le contexte dans lequel il avait pris service avec la résurgence à Kporopara de la terrible maladie à virus Ebola ayant entrainé des conséquences fâcheuses sur notre système de santé.  « Ma priorité donc, était de reconstruire ce système fortement ébranlé et veiller à ce que les normes de vigilance nécessaires soient observées pour éviter toute possibilité de réapparition de la maladie et prévenir la survenue d’autres affections à caractère épidémique » indique Abdourahmane Diallo.
En passant le temoin a son successeur, le Ministre souligne qu’en dépit des efforts fournis, de nombreux défis existent encore dans le secteur. Parmi lesquels les questions d’éthiques et de déontologie, le respect des normes et des procédures administratives, la fidélisation du personnel au poste d’affectation et le financement adéquat du secteur de la santé. Au regard de  l’expérience de ce dernier en matière de management et  sa bonne connaissance du terrain, le Ministre sortant reste convaincu qu’il  saura réussir sa mission en vue de combler les attentes de nos populations.
Pour sa part, le Ministre entrant Edouard Niankoye Lamah a souligné que le décret relatif aux attributions du Ministère chargé de la Santé met un accent particulier sur le développement des actions de prévention. « Notre Politique de santé basée sur les Soins de Santé Primaires, prend en compte les engagements internationaux de la Guinée en matière de Santé y compris les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) » explique t-il.
Prenant connaissance de sa feuille de route, le nouveau Ministre de la santé dit mesurer l’ampleur et la spécificité des tâches qui l’attendent. Par ailleurs, il a remercié le Ministre sortant pour le travail immense abattu à la tête de ce ministère, en vue de traduire en actes la vision du Président de la République en matière de Santé. Cependant, Edouard Niankoye Lamah se rejouit des bons résultats obtenus dans la lutte contre les maladies endémiques particulièrement le virus Ebola, le paludisme, le VIH/SIDA et la tuberculose.
Certes des performances notables ont été réalisées mais la tâche est immense. C’est pourquoi le nouveau Ministre dit ne ménager aucun effort pour mener à terme et à date les chantiers entamés par le Ministre Abdourahmane Diallo.  « Nous allons appliquer toutes les ressources de notre génie pour comprendre et participer au règlement des problèmes de santé prioritaires. Pour ce faire, une place royale sera faite à la médecine dans sa globalité en prenant en compte les aspects préventif et curatif » indique t-il.
Pour terminer, Edouard Niankoye Lamah se dit confiant et rassuré de travailler en parfaite synergie avec les cadres du departement pour mériter la confiance que le Président de la République a placée en chacun d’eux. Car pour lui, l’administration est une continuité.