ACTUCONAKRY.COM / Mory Sangaré, ancien professeur en service à l’Education Nationale, préside désormais aux destinées du Ministère de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation (MENA). Nommé, suite à un remaniement ministériel, il a, en effet, été officiellement installé dans ses nouvelles fonctions.
Avant d’installer le nouveau Ministre, le Secrétaire général du Gouvernement, Sekou Kissi Camara a exhorté le promu à prendre des initiatives hardes. Tout en l’appelant à cultiver la probité.  «J’ai l’intime conviction que vous relèverez tous les défis qui se posent à ce département », a-t-il soutenu. Le Secrétaire Général du gouvernement a, ensuite traduit toute la gratitude des plus hautes autorités du pays au Ministre sortant, Ibrahima Kalil Konaté, pour le travail abattu au cours de son mandat á la tête du Ministère.
Dans son mot de circonstance, le Ministre sortant, Ibrahima Kalil Konaté, a regretté les nombreuses crises qui ont émaillé ces derniers mois le système éducatif guinéen. Toutefois, précise-t-il, « il appartient à tous les acteurs de l’Education élèves, parents, enseignants, et encadreurs, de mettre en avant l’intérêt supérieur de la Nation, en général et des élèves, en particulier ». Pour finir, le Ministre sortant de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, a appelé tous les cadres du secteur à poursuivre l’effort pour la consécration des réalisations et la résolution des questions restées en suspens. En outre, Ibrahima Kalil Konaté reste confiant que le nouveau Ministre apportera une plus-value au secteur, et un autre jalon à l’impulsion du système éducatif national.
Prenant la parole part la suite, Mory Sangaré a affirmé le caractère urgent de la mise en œuvre du protocole d’accord, récemment paraphé entre les syndicats de l’éducation et le Gouvernement guinéen. «C’est à cette condition que nous parviendrons à créer un climat de confiance entre tous les acteurs, gage d’une éducation de qualité », a-t-il indiqué. Poursuivant, le nouveau Ministre de l’éducation Nationale et de l’Alphabétisation, s’est engagé à redoubler d’efforts pour assurer un développement qualitatif du système éducatif et consolider le dialogue avec l’ensemble des membres de la corporation éducative.
Conscient que le secteur de l’éducation nationale est un secteur stratégique et sensible, le Ministre Mory Sangaré la lourde responsabilité de sa mission qui reste toutefois noble et motivante.