Depuis la publication du décret qui ramène Oyé Guilavogui au gouvernement, tout semble s’écrouler autour des guinéens qui ont du mal à comprendre cette attitude du Chef de l’Etat. Serait-il possédé par les démons maléfiques des charlatans et des marabouts ? Ou l’aurait-il fait suite à des pressions communautaires ? L’un dans l’autre aucune raison ne justifie un tel revirement spectaculaire du sommet de l’Etat. En fait le remaniement annoncé en grande pompe n’a donné aucune surprise réelle sinon que la nomination de Kassory à la tête du gouvernement. Certes des ministres ont été débarqués qui pensaient être intouchables, le peuple a vu cela ce qui avait commencé à donner un certain crédit au remaniement.
 Que s’est-il réellement passé pour que le Président se dédise et affaiblisse son autorité ? Depuis l’éviction d’Oyé Guilavogui, des voix se sont élevés dans l’association Kania lanyi pour demander son retour dans le gouvernement. Des agitations avec des propos à relent communautaire hostiles au pouvoir en place. Le président de l’association installé à Molota a refusé de prendre part à une telle manifestation contraire à la loi. El. Mamoudou Camara, Inspecteur régional de la ligue islamique de Kindia et autres enturbannés qui vivent des mains du ministre déchu, ont rédigé une lettre de pétition au chef de l’Etat. Le ton menaçant qui a accompagné cette lettre était qu’au cas où le président n’accepterait pas le retour de ce ministre, Kindia va se retirer du RPG. Quel mensonge dans la bouche de celui qui est imam central de toute une préfecture. A l’entendre parler on croirait que Kindia l’appartient et l’obéit. Ce qui est archifaux maintenant, avant les gens lui vouaient une certaine considération. Mais avec le temps qui s’écoule et les agissements auxquels il se livre, il a perdu ce crédit il ya belle lurette.
    Quand un imam se livre trop à la politique, quand il n’est pas juste dans ce qu’il fait, quand il ne partage pas équitablement un bien commun, quand il se sert de sa position pour arnaquer les gens, il devient aussitôt vulgaire. L’imam de la grande mosquée Fayçal de Conakry est un modèle de probité morale et religieuse. Malgré sa position, il refuse l’oisiveté et se livre à des activités telle que l’agriculture, car selon lui la terre ne trahi jamais. Mais ce n’est pas cela la conduite des autres qui sont devenus de véritables saprophytes nuisibles à la société.
    Cette lettre n’est pas faite par les populations de Kindia comme on le dit, elle est l’émanation de l’association Kania lanyi qui a pris aujourd’hui l’allure d’un parti politique. Qui sait si ce n’est pas dans l’optique de 2020 car le seul pourvoyeur de cette association n’est autre que Oyé Guilavogui. N’avait-il pas commencé à construire le siège de cette association pour qu’elle raison on se demande. La majorité des kaniakas s’est réjouit de son éviction du parti et pour preuve l’affront de Friguiagbé en fait foi. Donc qu’El. Mamoudou et compagnie parlent en leur propre nom et non en celui de Kindia. Les citoyens de Kindia ont un autre souci que de protéger un budgétivore décrié dans tous les départements qu’il a fréquentés. Toujours des promesses et aucune réalisation, la mort de SOTELGUI, SOGETRAG et Conakry-Express sont autant de preuves.
    Ce qui effraie aujourd’hui c’est l’onde de choc d’un tel acte contraire absolument à l’orthodoxie administrative et qui entame même la crédibilité des décisions présidentielles. Ce n’est pas à cause de quelques individus que l’on peut porter atteinte à la stabilité nationale. Ces égoïstes ne voient que leurs intérêts personnels celui du peuple ne les intéresse aucunement. Sinon comment peut-on un seul instant penser à modifier un décret présidentiel, si vraiment on est patriote résolu. Si les autres préfectures en faisaient autant qu’allait devenir le pays ?
   Lansana Conté avait ainsi été trompé par son entourage, on se demande si le chef de l’Etat n’est pas pris dans le même engrenage. Etre aux côtés du président de la république c’est aussi savoir donner son avis sur les problèmes de la nation. Mais se taire et ne pas objecter face à une telle décision est preuve de conspiration. Les populations de Kindia sont réellement déçues face  à cette situation. Ce n’est pas la reconduction de ce ministre déchu mais le fait qu’il ait été dit que Kindia menace de quitter le RPG au cas où. Cette préfecture cosmopolite n’est pas gérée par les caprices d’un imam et de ses acolytes. Que l’on retienne une fois pour toute que c’est Kania lanyi qui a fait cette lettre au président et non les populations de Kindia. Que cette confusion soit levée une fois pour toute. Elles sont pour le Pr. Alpha CONDE et non pour un ministre désavoué et décrié.
   Oyé Guilavogui ne peut rien apporter au chef de l’Etat en matière de mobilisation car, ce n’est pas l’argent qui peut mobiliser mais le degré de sociabilité de l’individu. Ceux qui dépendent de lui et qui vivent à ses dépends le diront toujours qu’il est le meilleur or, il n’a pas cette étoffe. Que l’on cesse de déifier des parvenus, il y a assez de cadres compétents et honnêtes dans ce pays qui peuvent faire l’affaire de la nation. Mais quand on continue à recycler des incompétents et incapables c’est le pays qui ne bougera pas, c’est le projet de développement initié qui prendra de l’eau.
Que Dieu protège la Guinée et les guinéens !

Alkhaly Sylla depuis Kindia