ACTUCONAKRY.COM / La toute première décision du ministre Amara Somparé de la communication continue de bel à enflammer la toile guinéenne.
Si d’aucuns estiment que la décision du ministre ne souffre d’aucune anomalie,par contre d’autres soutiennent mordicus qu’elle souffre d’insuffisance notoire et clame haut que la rigueur attendue dans ce département ne s’annoncera pas ses couleurs.
Sur ce, l’ancien ministre de la communication ,Alhousseyni Makanera Kaké reste sceptique et attire l’attention de l’opinion nationale sur cet état de fait qui risque de noyer le poisson.
Pour Makanéra Kaké , la décision du ministre souffre d’insuffisance, mais dire qu’il ne peut pas révoquer quelqu’un qui est nommé par décret, c’est archi-faux pour la simple raison que le chapitre 12 article 78 du statut général des fonctionnaires, vous verrez que même le sous-préfet peut suspendre quelqu’un qui est nommé par décret.
Par contre, la décision de Somparé prouve qu’il n’ya pas de rigueur au ministère de la communication, il révoque un directeur général dans une direction nationale.se marre l’opposant au régime.
Plus loin, le ministre Makanéra Kaké précise, que c’est lui qui a proposé Souleymane Doumbouya ,il est Directeur national des services de la communication ,il n’est pas directeur général, c’est une faute grave et très grave de la part d’un ministre.
Cette seule et unique phrase de notre nouveau ministre  Amara Somparé « Décision de suspension d’un directeur général dans la direction nationale de la communication » ça veut simplement dire qu’il n’aura pas de rigueur dans ce département de la communication se moque l’ancien ministre de la communication.

Alpha . S pour Actuconakry.com / Tel : 622 56 56 67