Fria, 20 juin 2018 – Les populations de Fria, ville de 80.000 habitants située à 160 kilomètres de la capitale Conakry, étaient massivement mobilisées, ce mercredi 20 juin 2018, pour accueillir le Président de la République, le Pr. Alpha Condé, venu relancer les activités de production de l’usine d’alumine après 6 ans d’arrêt. L’usine qui va contribuer à l’essor économique de cette préfecture a une capacité de 650.000 tonnes d’alumine par an.
Un acte que les populations de Sombory ont salué à travers des chants et danses ponctués de slogans de reconnaissance et de remerciements au Chef de l’Etat. Peu avant la relance de l’usine, le Chef de l’Etat a eu un long entretien  avec les responsables de RUSAL (Ruski Alumina).
C’est dans cette  ambiance de fête que le préfet de Fria,  Hadja Gnalén Condé, a salué  l’implication personnelle du Président de la République pour la relance de cette usine qui, selon elle, fait des heureux dans la cité de l’alumine. Elle a fait savoir qu’une commission Fria-RUSAL est en place pour veiller à l’employabilité des jeunes, au contenu local et la paix dans la préfecture.
Le préfet de Fria a également apprécié d’autres actions du Pr. Alpha Condé en faveur de la ville de l’alumine et au nombre desquelles elle a cité la desserte en électricité et en eau potable, l’aménagement de plus de 300 hectares de bas-fonds, la création de micros-fiances du btype MC2.
Tout en rassurant l’attachement des populations de Fria au programme de société du Pr. Alpha Condé, le préfet Gnalén Condé a sollicité la construction d’aires de jeu pour les jeunes.
Une intervention qui a été suivie par la remise de cadeaux offerts par les sages et les femmes  de la micro-finance de Fria.
Le directeur national des Impôts, Aboubacar Makhissa Camara, natif de Fria, a remercié le Président de la République pour avoir sorti les populations de la localité de la souffrance à travers la relance de l’usine et l’électrification de la ville.
Il a précisé que les populations de Fria sont prêtes à accompagner le Président Alpha Condé dans ses actions de développement avant de souhaiter l’appui de ce dernier pour l’emploi des jeunes dans l’usine.
Le Président de la République, pour sa part, a tenu à rappeler le comportement quelque peu inapproprié du syndicat de l’usine de Fria ayant entrainé son arrêt et la souffrance connue par les populations. Il a ainsi indiqué que de tels comportements sont désormais à bannir et que « quiconque sème la pagaille, en contradiction avec la loi, sera arrêté et puni ».
Il a également fait savoir aux populations de Fria que l’accord portant sur les 20 milliards de dollars avec la Chine ne peut être remboursé que par le travail, les sociétés minières ayant aussi leur rôle à jouer dans cette convention. C’est pourquoi, il a insisté et invité RUSAL au travail et au respect strict du contenu local.
Déjà, le Président de la République a informé qu’une table ronde se tiendra avec toutes les sociétés minières afin qu’elles respectent le code minier et le contenu local
S’engageant à aider les jeunes et les femmes, le Président de la République a invité les sages de Fria à veiller au maintien de la paix dans cette collectivité locale.
Le directeur des opérations de RUSAL FRIGUIA, Yakov Itskov, a déclaré que c’est un effort colossal que la compagnie RUSAL a déployé pour la relance de l’usine avec un coût d’investissement de plus de 100 millions de dollars US. Il a précisé que 25% des pièces de l’usine ont été changées.
L’ambassadeur de Russie en Guinée, Alexandre Brigadzé, a fait savoir que la compagnie RUSAL et la préfecture de Fria sont liées sur plusieurs aspects et que les populations doivent œuvrer au maintien de ces relations.
Le ministre des Mines et de la Géologie, Abdoulaye Magassouba, a clairement fait savoir que la relance de cette usine est le résultat des efforts déployés par le Chef de l’Etat et son homologue russe, Vladimir Pountine, mais aussi de la volonté des partenaires de RUSAL de renforcer la coopération avec notre pays. Il n’a pas manqué de dire que l’arrêt de l’usine a eu des conséquences fâcheuses pour les populations de Fria et que sa relance doit servir de leçon pour faire comprendre qu’aucun investissement n’est possible dans la violence, sans la paix.
Profitant de son séjour, le Président de la République s’est rendu à la Mosquée centrale de Fria où les sages ont fait des prières et des bénédictions pour lui et pour le pays.