Lorsqu’un syndicaliste perd la face, vit dans une eau troublée, il peut traiter les SIGUIRIKAS, de loubards, pourtant ; une communauté civilisée et juste.
Au moment où nous condamnons la forme des revendications, appelons au calme ; vous voulez attiser.
Vous devez encore revenir à l’école syndicale pour apprendre ce que c’est que le syndicalisme.
Au delà de cela, le terme ‘’ loubards’’ vous a certainement échappé.
La loi vous confère le droit inlassable de défendre les droits des travailleurs face à l’employeur. Je pense qu’il serait mieux pour vous de régler d’abord les différends du SLECG qui ont plongé le pays dans une crise sociale qui ne dit pas son nom. Trouvez d’abord une solution fiable à cela et laisser l’Etat, gérer cette crise passagère.
Vous avez donné au mois d’avril votre main à couper si le gouvernement arrivait à satisfaire une des revendications des enseignants.
Êtes-vous un syndicaliste ?
Êtes-vous un juge pour nous traiter de loubards ?
Vous dites un groupe de loubards et quelques soient les attitudes anormales de ce groupe, sachez qu’il émane d’une communauté que vous insultez.
Je vous apprends que la Guinée a des institutions fortes pour gérer cette crise.
Quelle leçon voulez-vous donner au SIGUIRIKA ?
Nous sommes plus soucieux de la vie de cette société que vous, ce sont nos parents qui y travaillent.
Vous avez atteint à notre dignité, vous dormez sous des climatiseurs allumés par des groupes électrogènes que les entreprises vous octroient pour assurer leur défense contre vents et marées.
C’est une vieille habitude pour vous, mais sachez que le SIGUIRIKA est loin de ce que vous en pensez.
Nous traiter de loubards est un comportement malsain, alors veuillez retirer le mot.
S’il est vrai que c’est la CNTG qui vous a mandaté, nous pouvons se dire que cette structure a perdu le fil.
Vous devriez dire des mots pour apaiser dans l’intérêt de l’investisseur, de la Guinée, des communautés et des travailleurs.

Souleymane Koita ,Citoyen de Siguiri